Manque de direction au marché aux puces, quatre blessures mineures

Voiture de police (illustration) – NICOLAS MESSYASZ / SIPA
Un vol fantastique! Une attaque par arme à feu a mal tourné samedi soir au marché aux puces de
Marseille, avec le solde de l'un des voleurs battus par les "zonards" de cette zone sensible, le butin volatilisé et les quatre blessés légers, il a été appris de sources policières.

Les deux voleurs, arrivés vers 20h sur place, dans le 15ème arrondissement de Marseille, dans une BMW faussement enregistrée, ont reçu trois fonds d’argent, le supermarché Lidl du marché aux puces, sous la menace de leurs armes: Un fusil de chasse pour l'une, une arme à feu pour l'autre, a déclaré à l'AFP de la DDSP des Bouches-du-Rhône (Direction de la sécurité publique), confirmant les premières informations fournies par La Provence.

La victime la plus grave est le voleur

Puis, toujours menacés, ils ont forcé l'un des caissiers à ouvrir le coffre du magasin et à vider le contenu dans plusieurs sacs. C'est en essayant de charger le butin dans leur voiture que les deux voleurs ont été "pris à partie par des gens qui" zonaient "là-bas, la population locale, une cinquantaine au moins", a déclaré à l'AFP le commissaire permanent des Bouches-du-Rhône. DDSP.

En tentant de se libérer de leurs agresseurs, lors de la bagarre, les voleurs ont tiré, probablement vers le sol, le bilan d'une personne blessée par une petite laisse sur une jambe, deux autres écaillés et «un grand-père touché avec le plus gravement touché a été le voleur finalement arrêté par la police arrivée sur les lieux, qui "était battu et qui avait été renversé par son complice qui avait réussi à s’échapper".

"Tout le monde a utilisé" dans le butin

Quant au butin, dont la quantité était encore inconnue samedi soir, il s'est largement évaporé dans les poches des riverains en question: "Le butin a été largement pillé, il a essaimé partout à notre arrivée, tout le monde a utilisé", a déclaré Source de police du samedi soir.

Dans un communiqué, la sénatrice socialiste Samia Ghali, maire honoraire du district, a dénoncé les progrès réalisés par le projet EuroMéditerranée, censé permettre à ce quartier défavorisé de se rétablir. Pendant ce temps, "la délinquance galope, apportant sa part de trafic, de délits, de délits, de misère et de violence", dénonce Samia Ghali, en parlant d'un "secteur livré aux marchands de sommeil, de délinquance et de misère".

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.