Macron attend les “clarifications” de Biden sur le sous-naissain

France Colonial Fighters (PRESSE ASSOCIÉE)

France Colonial Fighters (PRESSE ASSOCIÉE)

Président français Emmanuel Macron attend « des clarifications et des engagements clairs » du président Joe Biden lors d’un appel qui se tiendra plus tard mercredi pour régler le différend sur les sous-marins, a indiqué le bureau de Macron.

Le bureau de Macron a déclaré que l’appel, demandé par Biden, visait à discuter de “la crise de confiance” qui a conduit au rappel sans précédent de l’ambassadeur de France aux États-Unis la semaine dernière.

Macron attend “des clarifications sur le choix américain de tenir un allié européen à l’écart des échanges clés sur une coopération indo-pacifique”, indique le communiqué.

L’accord de défense indo-pacifique entre les États-Unis, l’Australie et Grande-Bretagne a été annoncé la semaine dernière par Biden, avec La France n’ayant été formellement informé que quelques heures à l’avance, selon des diplomates français. Le pacte verra l’Australie annuler un contrat de plusieurs milliards de dollars pour acheter des sous-marins français diesel-électriques et acquérir à la place des navires américains à propulsion nucléaire.

La France veut que l’on reconnaisse que les pourparlers qui « auraient dû avoir lieu » entre alliés avant que l’accord ne soit conclu « n’ont pas eu lieu » et qu’ils soulèvent « une question de confiance dont nous devons rassembler toutes les conséquences », selon Macron. Bureau.

Paris appelle à “des actes, pas seulement des paroles”, y compris sur “la pleine reconnaissance par notre allié américain de la nécessité de renforcer la souveraineté européenne et de l’importance pour les Européens de s’impliquer davantage dans leur défense et leur sécurité”, a déclaré le bureau de Macron.

La France souhaite également que soit réaffirmé « l’engagement commun dans la lutte contre le terrorisme ».

Le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, a déclaré que la question avait été soulevée par Macron lors d’une réunion hebdomadaire du Cabinet mercredi. L’appel avec Biden vise à apporter des “clarifications” sur “les conditions du réengagement américain dans une relation entre Alliés”, a déclaré Attal.

Les partenaires de l’Union européenne de la France ont convenu mardi de placer le différend en tête de l’agenda politique du bloc, y compris lors d’un sommet de l’UE le mois prochain.

La présidence française a catégoriquement démenti un rapport du journal britannique Daily Telegraph publié mercredi affirmant que Macron pourrait offrir le siège permanent du pays au Conseil de sécurité de l’ONU à l’Union européenne si le bloc soutient ses projets de défense de l’UE.

Previous

Le conseil municipal de Nimègue veut qu’une usine d’asphalte qui émet de “l’air sale” parte

Les États-Unis autorisent les boosters Covid pour les plus de 65 ans et à haut risque

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.