L’UE retire les Canadiens de la liste des voyageurs approuvés en raison du COVID-19

| |

Les responsables de l’Union européenne s’emploient à empêcher les Canadiens de se rendre dans le bloc des pays européens au milieu de la pandémie de coronavirus.

En juillet, l’UE a mis en place une soi-disant liste blanche des pays dont les citoyens seraient autorisés à accéder pour des voyages non essentiels.

Le Canada figurait sur la liste approuvée dès le premier jour, avec 14 autres pays.

En août, l’UE a retiré l’Algérie, le Monténégro, le Maroc et la Serbie de la liste en raison de l’augmentation du nombre de cas de COVID-19 dans ces pays.

Les fonctionnaires se réunissent toutes les deux semaines pour décider si des modifications doivent être apportées à la liste, et aucun changement n’a été recommandé depuis lors.

Mercredi, les responsables se sont réunis pour leur réunion régulière et ont décidé de retirer trois pays – le Canada, la Tunisie et la Géorgie – tout en ajoutant Singapour à la liste de voyage approuvée.

Nombre de cas en hausse

La décision n’interdit pas de voyager immédiatement, car les détails des changements proposés seront désormais traités dans une procédure écrite, qui est normalement finalisée en quelques jours, a déclaré un responsable de l’UE à CBC News sous couvert d’anonymat.

Deux responsables de l’UE ont déclaré à Reuters que la raison du changement était l’augmentation du nombre de cas de COVID-19 dans les trois pays démarrés.

Selon Suivi des coronavirus de CBC, il y a plus de 203 000 cas actifs de la maladie à travers le Canada, avec 2 251 nouveaux cas jusqu’à la fin de la journée de mardi.

Après les changements, la liste blanche comprend neuf pays: Australie, Chine, Japon, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Singapour, Corée du Sud, Thaïlande et Uruguay.

La liste n’est pas nécessairement strictement appliquée dans tous les pays de l’UE. Certains pays, comme la France, n’ont imposé aucune restriction aux visiteurs des pays figurant sur la liste blanche. L’Allemagne a réduit la liste tandis que l’Italie exige une période d’auto-isolement et demande aux voyageurs de prendre un véhicule privé pour se rendre à leurs destinations même s’ils figurent sur la liste blanche.

Previous

Clinique de vaccination contre la grippe | Titres d’enregistreur

Trump se moque de Lesley Stahl de “ 60 minutes ” après avoir interrompu son interview

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.