Monday, February 17, 2020

L’UE prévoit des règles antitrust plus protectionnistes et le partage des données dans le cadre de la refonte des politiques

Must read

Les Bordils ouvrent l’année avec une bonne victoire contre le corps

Les Bordils commencent le mieux l'année avec une victoire contre le Corps Palma del Río (32-23). Les hommes de Pau Campos sont venus en...

Warcry: “Les lourds, avec d’autres supports, vont se multiplier”

Lapremière édition du festival Rock Scenese réunit ce samedi 15 février à l'IFEMA à la plus grenade du pays lourd, aux noms aussi illustres...

Jugement BGH: les locataires ne sont pas obligés de payer les services d’urgence du gardien

Les frais de mise en état d'urgence du gardien ne peuvent être imposés aux locataires. La Cour fédérale de justice (BGH) de Karlsruhe en...

BRUXELLES (Reuters) – L’UE prévoit d’adopter des règles antitrust plus protectionnistes et d’encourager les entreprises à partager des données dans le cadre d’une refonte de la politique industrielle visant à donner aux entreprises européennes un avantage plus net sur les marchés mondiaux, montre un document de stratégie vu par Reuters.

PHOTO DE DOSSIER: Des drapeaux de l’Union européenne flottent devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles, en Belgique, le 10 avril 2019. REUTERS / Yves Herman / File Photo

Élaborée par la Commission européenne et devant être dévoilée en mars, la stratégie prévoit également une utilisation plus agressive des instruments de défense commerciale contre les entreprises réputées bénéficier injustement des subventions étrangères.

“Notre vision n’est pas de protéger les industries non compétitives ou d’encourager les politiques protectionnistes … Dans le même temps, l’UE ne peut pas se méfier des pays tiers ou des entreprises qui sapent une concurrence loyale sur le marché unique sur les marchés mondiaux”, indique le document.

“Cette stratégie définit les contours d’une nouvelle politique industrielle affirmée qui permettra à l’UE de rester une puissance économique mondiale”, a-t-il ajouté.

De nombreux pays et entreprises de l’UE ont appelé Bruxelles à adopter une politique industrielle plus ambitieuse et stratégique, se plaignant que d’autres puissent profiter des marchés ouverts de l’Europe sans être soumis aux mêmes règles.

Cet argument a été cité par le conglomérat allemand Siemens (SIEGn.DE) et son rival français Alstom (AUSSI.PA) dans le cadre de leur tentative infructueuse d’obtenir l’approbation antitrust de l’UE pour créer un champion ferroviaire européen l’année dernière.

Dans le cadre du nouveau schéma directeur, la Commission évaluera et réexaminera les règles de concurrence de l’UE afin de s’assurer qu’elles sont adaptées à l’objectif et contribuent à une industrie européenne forte au pays et dans le monde.

À la lumière de la croissance de l’économie des données, la nouvelle politique envisage la mise en place d’un cadre juridique pour faciliter l’utilisation, l’accès et le partage des données afin d’inciter les entreprises à adopter l’intelligence artificielle et la technologie de la blockchain.

Il encouragera également davantage de «projets importants d’intérêt européen commun (IPCEI)», s’appuyant sur le succès d’un projet de batterie de 8 milliards d’euros impliquant sept pays de l’UE et 17 entreprises européennes approuvé l’année dernière.

De telles alliances sont prévues dans les technologies de l’hydrogène propre et les industries à faible émission de carbone ainsi que dans la microélectronique, selon le journal.

La nouvelle stratégie met en garde les gouvernements étrangers contre le renforcement injuste de leurs entreprises tout en restreignant l’accès à leurs marchés, l’UE étant prête à utiliser les outils existants ou à en créer de nouveaux si nécessaire, et à renforcer également les contrôles douaniers.

“L’UE mobilisera tous les outils pertinents, y compris l’élaboration de règles, les normes, les instruments financiers internationaux, les accords commerciaux, les marchés publics et les droits de propriété intellectuelle pour tirer parti de ses atouts et avantages”, indique le document.

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.

.

- Advertisement -

More articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest article

Les juges s’inquiètent de l’ingérence politique

WASHINGTON - Une association nationale de juges fédéraux a convoqué une réunion d'urgence mardi pour répondre aux préoccupations croissantes concernant l'intervention des responsables du...

Pourquoi ce méga-taureau Bitcoin de 400 000 $ a-t-il peur de Peter Schiff?

Après qu'Alex Jones ait récemment encouragé les fans à se lancer dans le Bitcoin, le présentateur de radio controversé semble maintenant vouloir organiser un...

L’UE est mortellement complaisante face à la crise qui est sur le point de l’engloutir

VLes loutres des «cinq pays frugaux» de l'UE - des économies nord-européennes plus fortes, dont l'Allemagne, les Pays-Bas, la Suède, le Danemark et l'Autriche...

Les Sabres de Buffalo suspendent Zach Bogosian après avoir omis de se présenter à l’AHL

Les Sabres de Buffalo ont suspendu le défenseur Zach Bogosian après qu'il ne se soit pas présenté aux Américains de Rochester.Nous avons suspendu le...