L’Ontario signale 412 nouveaux cas de COVID-19 alors que la tendance à la hausse se poursuit

0
15

L’Ontario a signalé 412 nouveaux cas de COVID-19 samedi, poursuivant une tendance à la hausse et portant le nombre total de cas dans la province à plus de 25 000 depuis le début de la pandémie.

Sur le nombre total, 76,5%, soit 19 146, sont résolus.

Les nouveaux chiffres sont en baisse après les 441 nouveaux cas de vendredi, qui étaient les plus signalés en une seule journée depuis le 8 mai. Cependant, la moyenne mobile sur cinq jours des nouveaux cas a connu une tendance à la hausse constante depuis le 12 mai.

Pendant ce temps, la province n’a pas atteint son objectif de tests pour la sixième journée consécutive vendredi, traitant 11 028 tests sur 16 000 par jour.

Samedi, la province a signalé un total de 2 048 décès, dont 62,6% de résidents de foyers de soins de longue durée.

Un décompte de CBC News, compilé à partir des bureaux régionaux de santé publique, fait le bilan actuel d’au moins 2 113 décès.

À ce jour, 15 302 cas totaux de COVID-19 dans la province ont été liés à des éclosions ou à des contacts étroits avec un cas confirmé, tandis que 3 162 sont attribués à la propagation dans la communauté.

Le ministère de la Santé de l’Ontario a déclaré samedi qu’il avait changé la façon dont il décompose les cas liés aux épidémies par opposition à ce qu’il considère comme des cas communautaires.

Les cas liés à des flambées sont tous les cas liés à une flambée déclarée par un bureau de santé publique, qui pourraient inclure des funérailles ou un barbecue familial, et pas seulement ceux spécifiques à un hôpital ou à un établissement.

Les données arrivent au début d’un week-end chaud, le premier après que l’Ontario a officiellement entamé la première phase de sa réouverture.

Début des tests pour les agents de santé asymptomatiques

Le nouveau règlement sur les tests est entré en vigueur samedi, et des agents de santé de première ligne asymptomatiques ont été testés dans toute la province.

La province entamera également une deuxième ronde de tests dans les foyers de soins de longue durée, qui ont été les plus durement touchés par le COVID-19. un centre d’évaluation COVID-19.

Vendredi était la sixième journée consécutive où la province n’a pas atteint son objectif de 16 000 tests. Sa capacité est de 20 000 tests. L’arriéré de tests en attente de traitement est passé à 5 871.

Un responsable de l’hôpital critique le manque de stratégie de dépistage

La Dre Camille Lemieux, directrice médicale du centre d’évaluation COVID du Toronto Western Hospital, a déclaré qu’elle n’avait pas vu beaucoup de stratégie de dépistage de la province.

Lemieux a déclaré que les tests à grande échelle devraient être accessibles à tous, mais ce n’est pas ce qui se passe réellement.

La province a commencé la pandémie avec des centres d’évaluation qui avaient des règles très restrictives pour se faire tester, ce qui, selon elle, a amené de nombreux citoyens à croire qu’il est toujours difficile de passer un test.

Ford a déclaré que la province prévoit de lancer une campagne de publicité visant à sensibiliser à la disponibilité des tests.

Les femmes représentent 56,5% des cas

Selon le rapport de samedi, il y avait 961 personnes à l’hôpital, dont 153 étaient en soins intensifs. Parmi ces patients, 120 étaient sous ventilateur.

Au total, 292 éclosions ont été signalées dans les foyers de soins de longue durée pendant la pandémie, soit cinq de plus que la veille.

Il y a 212 éclosions dans des foyers de soins de longue durée ainsi que 79 éclosions dans des maisons de retraite et 51 éclosions dans des hôpitaux, a indiqué la province.

Les femmes représentent plus de la moitié du total des cas, avec 56,5%, tandis que 42,7% des cas concernent des hommes.

La tranche d’âge de 20 à 39 ans représente 24,8% de tous les cas confirmés, dont 3,1 chez les personnes de 19 ans et moins. Quelque 30,5% du total des cas confirmés dans la province concernaient des personnes âgées de 40 à 59 ans.

Les personnes âgées de 60 à 79 ans représentent 20,8% des cas et celles de plus de 80 ans représentent 20,7% des cas.

La région du Grand Toronto continue de représenter la majorité des cas, soit 64,3%, en Ontario.

Les manifestants appellent à la fin de la fermeture

Pendant ce temps, environ 200 personnes se sont rassemblées à Queen’s Park samedi pour protester contre les ordonnances d’urgence provinciales en place pour ralentir la propagation du COVID-19.

Une personne tenait une pancarte indiquant que le virus est un canular, tandis que le message “COVID est un mensonge” a été peint sur un camion. D’autres manifestants brandissaient des pancartes portant des messages tels que “le verrouillage est illégal” et “mon corps mon choix sans vaccin”.

Le premier ministre Doug Ford a déjà fustigé de telles manifestations anti-verrouillage, qualifiant les manifestants de “groupe de yahoos”, égoïstes et irresponsables.

Le premier ministre a été irrité au début du mois lorsque des manifestants ont renversé un drapeau canadien lors de leur manifestation.

Environ 200 manifestants étaient à Queen’s Park samedi, appelant à la fin des mesures de verrouillage de COVID-19. (Robert Krbavac / CBC)

Les dentistes reçoivent de nouvelles directives pendant la récupération du COVID-19

Pendant ce temps, les dentistes de l’Ontario ont un nouvel ensemble de lignes directrices sur la façon d’opérer pendant cette phase de récupération du COVID-19. Le Collège royal des chirurgiens dentistes de l’Ontario a rendu public le document vendredi après-midi.

Les dentistes n’avaient auparavant été autorisés à pratiquer que des soins d’urgence ou d’urgence sur des patients en personne, mais peuvent désormais offrir d’autres services essentiels avec des précautions renforcées.

Les directives indiquent qu’il est particulièrement difficile de se protéger contre le COVID-19 en dentisterie car de nombreuses procédures génèrent des gouttelettes et des aérosols.

Le collège affirme que les dentistes doivent utiliser des respirateurs N95, des gants, des lunettes de protection, des écrans faciaux et des blouses de protection lorsqu’ils exécutent des procédures générant des aérosols.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.