nouvelles (1)

Newsletter

L’OMS recommande une deuxième dose de vaccin de rappel anticovid

Le conseil indépendant de vaccination de la Organisation mondiale de la santé (OMS) a recommandé ce jeudi pour la première fois que le les personnes âgées reçoivent une deuxième dose de rappel du vaccin Covid-19.

Le président du Groupe consultatif stratégique d’experts sur la vaccination (SAGE), Alejandro Cravioto, a déclaré à Genève que cela ne signifie pas une recommandation pour un rappel régulier tous les quatre ou six mois.

SAGE laisse ouverte la tranche d’âge exacte dans sa recommandation, par donc chaque pays devra décider par lui-même à quel âge il veut proposer le deuxième vaccin de rappelmême si le panel rappelle que l’idéal est que les vaccins soient administrés entre quatre et six mois après le premier rappel.

De plus, le SAGE recommande que les agents de santé de tous âges reçoivent une deuxième injection de rappelainsi que les personnes dont le système immunitaire est affaibli ou d’autres conditions qui augmentent le risque de maladie grave après une infection par une maladie respiratoire.

Du Groupe d’experts sur la vaccination (SAGE), ils ont exprimé que cela ne signifie pas une recommandation pour un rappel régulier tous les quatre ou six mois. – Photo: Getty Images / Sébastien Condrea

Les décès par coronavirus ont augmenté de 35% dans le monde au cours des quatre dernières semaines, a rapporté le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une conférence de presse.

Au cours de la seule semaine dernière, 15 000 personnes dans le monde ont perdu la vie à cause de Covid-19. C’est totalement inacceptablealors qu’on a tous les outils pour prévenir les infections et sauver des vies”, a déploré le directeur général de l’OMS.

Comme l’a expliqué le réalisateur, Omicron est toujours la variante dominante. Plus précisément, la sous-variante BA.5 représente plus de 90 % des séquences partagées au cours du dernier mois.

Cependant, Tedros a noté que le nombre de flux partagés par semaine a chuté de 90 % depuis le début de cette année, et que le nombre de pays partageant des flux a diminué de 75 %, « ce qui rend beaucoup plus difficile de comprendre comment le monde peut changer. . virus », a-t-il averti.

Ainsi, pour éviter cette augmentation des cas et du nombre d’hospitalisations, il a demandé à la population de se faire vacciner et, en cas de ne pas avoir la dose de rappel, il a exigé son inoculation. Il a également recommandé l’utilisation de masques faciaux lorsque la distance de sécurité ne peut être respectée. et invités à éviter les attroupements, notamment dans les espaces clos.

Coronavirus Russie
Au cours de la seule semaine dernière, 15 000 personnes dans le monde ont perdu la vie à cause de Covid-19. (AP Photo/Roman Yarovitcyn) – Photo : AP

« On parle beaucoup d’apprendre à vivre avec le virus, mais on ne peut pas vivre avec 15 000 morts par semaine ; Nous ne pouvons pas vivre avec l’augmentation des hospitalisations et des décès et nous ne pouvons pas vivre avec un accès inégal aux vaccins et autres outils pour faire face au virus », s’est exclamé Tedros.

Covid-19 et désinformation

La police fédérale brésilienne a demandé l’autorisation à la Cour suprême de poursuivre le président du pays, Jair Bolsonaro, pour des crimes présumés de désinformation sur le coronavirus.

Le rapport de police, auquel le journal brésilien ‘O Globo’ a eu accès, considère que les déclarations de Bolsonaro, diffusées en vidéo en juin 2021, sur une relation présumée entre le vaccin COVID-19 et le risque de contracter le VIH pourrait être qualifié de délit de « donner l’alarme à des tiers, d’annoncer un danger inexistant ».

De plus, Bolsonaro a découragé l’utilisation de masques, citant (comme fausse information) que les victimes de la grippe espagnole sont mortes plus à cause du port de masques que de la grippe. En ce sens, la Police fédérale a indiqué que cette action peut être considérée comme une « incitation au crime ».

Cette « incitation » à enfreindre une mesure sanitaire impérative est subsumée dans le comportement décrit à l’article 286 du Code pénal, qui caractérise le type criminel d’incitation au crime», a détaillé la police dans le rapport partiel.

*Avec informations EP.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT