Nouvelles Du Monde

Loi européenne sur la conservation de la nature : la bureaucratie prospérera, la biodiversité sera rare

Loi européenne sur la conservation de la nature : la bureaucratie prospérera, la biodiversité sera rare

2024-06-17 19:23:18

Avis Loi européenne sur la conservation de la nature

La bureaucratie prospérera, mais la biodiversité n’existera pratiquement pas

Axel Bojanowski, rédacteur en chef de WELT Axel Bojanowski, rédacteur en chef de WELT

Axel Bojanowski, rédacteur en chef de WELT

Quelle: Martin UK Lengemann

Vous pouvez écouter nos podcasts WELT ici

Afin d’afficher le contenu intégré, votre consentement révocable à la transmission et au traitement des données personnelles est nécessaire, car les fournisseurs du contenu intégré exigent ce consentement en tant que fournisseurs tiers. [In diesem Zusammenhang können auch Nutzungsprofile (u.a. auf Basis von Cookie-IDs) gebildet und angereichert werden, auch außerhalb des EWR]. En plaçant l’interrupteur sur « on », vous acceptez cela (révocable à tout moment). Cela inclut également votre consentement au transfert de certaines données personnelles vers des pays tiers, y compris les États-Unis, conformément à l’article 49, paragraphe 1, point a) du RGPD. Vous pouvez trouver plus d’informations à ce sujet. Vous pouvez révoquer votre consentement à tout moment en utilisant le commutateur et la confidentialité en bas de la page.

NLa conservation est populaire et généralement une bonne idée. En Europe, environ un cinquième du paysage est déjà protégé, mais la disparition d’animaux et de plantes reste particulièrement préoccupante. Les causes incluent, par exemple, la fauche des prairies, la surpêche, la surfertilisation et les monocultures artificielles d’épicéa et de maïs.

Lundi, l’Union européenne en a un nouveau La loi sur la protection de la nature est votée, selon lequel les États membres devraient « restaurer » au moins 30 pour cent des habitats d’ici 2030 et même 90 pour cent d’ici 2050. Les « plans nationaux de rénovation » visent à garantir le maintien du « bon état » atteint, qui doit être mesuré, entre autres, à l’aide de divers indices.

C’est là que les problèmes commencent. Hormis quelques espèces animales plus grandes, il n’existe aucune trace fiable de leur abondance et les fluctuations d’une année à l’autre sont élevées. La recherche du « bon état » fait craindre que d’anciennes erreurs en matière de conservation de la nature ne se reproduisent : la création, motivée par la nostalgie, d’une prétendue nature sauvage, qui n’existe pas en Allemagne depuis des siècles – tout est terre cultivée.

Les grandes villes, de tous les endroits, possèdent la biodiversité la plus riche ; Les êtres vivants trouvent des niches protégées dans le labyrinthe des rues et des immeubles. Et les sols pauvres en nutriments produisent une diversité végétale et une diversité d’insectes, ce à quoi nous aspirons. Les zones suivantes sont particulièrement riches en espèces : les zones d’entraînement militaire, tandis que les talus routiers qui sont obligés d’être verts restent pauvres en espèces.

La « naturalisation » du paysage prescrite par Bruxelles n’augure rien de bon. Il prévoit des exigences et des quotas rigides pour les municipalités, comme l’augmentation des espaces verts et du couvert forestier urbain, tandis que dans le même temps le « Green Deal » de l’UE appelle à de vastes champs de maïs déserts et à des éoliennes.

lire aussi

Axel Bojanowski, auteur de WELT, parle des avantages des grandes villes pour certaines parties du monde animal

Colonne « Points lumineux »

Les critiques de la loi avaient prévenu que les conflits entre le logement, l’industrie, l’agriculture et la nature ne pouvaient être résolus que localement et non depuis Bruxelles. Il existe un risque de nouveaux problèmes, notamment en Allemagne, où la plupart des grands projets sont stoppés en raison de préoccupations environnementales. Toutefois, pour les hommes politiques, la bureaucratie et les associations environnementales associées, les lois sur la protection de la nature offrent une justification avérée pour de nouvelles possibilités d’action. Ils prospéreront, mais pas la diversité des espèces.

Lire aussi  Conseils diététiques pour améliorer la santé du foie



#Loi #européenne #sur #conservation #nature #bureaucratie #prospérera #biodiversité #sera #rare
1718641983

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT