L’Iran appelle un diplomate français pour les commentaires de Macron

| |

Le ministère iranien des Affaires étrangères a convoqué le plus haut diplomate français du pays pour des insultes présumées contre le prophète de l’islam Mohammad, selon la chaîne de télévision publique iranienne IRIB.

Un responsable du ministère a déclaré au chargé d’affaires lors de leur réunion que l’Iran rejetait fermement «toute insulte et manque de respect envers le prophète de l’islam … et les valeurs pures de l’islam de l’islam par quiconque quelle que soit sa position», a déclaré l’IRIB sur ses réseaux sociaux. alimentation.

Cette décision est intervenue en réaction aux propos du président français Emmanuel Macron perçus comme critiques à l’égard de la religion.

M. Macron a suscité la colère dans certaines parties du monde musulman avec sa ferme défense du droit de se moquer de la religion après le meurtre d’un instituteur français qui avait montré à sa classe des caricatures du prophète.

Des dizaines de personnes ont manifesté devant l’ambassade de France à Bagdad hier avec un religieux lors du rassemblement, Aqil al-Kadhemi, a exigé des “excuses à tous les musulmans parce que le prophète est un symbole de l’islam et des musulmans” et les représentations visuelles de lui sont strictement interdites dans Islam.

“Nous manifestons pour dénoncer et désapprouver fortement” les propos du président Macron, a déclaré M. Kadhemi lors de la manifestation qui était fortement surveillée par la police.

“Nous sommes surpris qu’un pays comme la France, soi-disant bastion de la culture et du respect d’autrui, manque de respect à plus de 1,5 milliard de musulmans.”

Des manifestants irakiens brûlent des affiches lors d’une manifestation à l’ambassade de France à Bagdad

Rabaa Allah, une faction pro-iranienne formée ces derniers mois qui a exhorté les Irakiens à se présenter à l’ambassade, a déclaré: “nous sommes prêts partout et à tout moment à répondre à ceux qui ternissent nos croyances”.

Certains des hommes de la petite manifestation ont brûlé un drapeau français et des affiches de M. Macron.

Plusieurs familles et enfants ont brandi des pancartes avec des croix rouges collées sur son visage et d’autres de lui portant un visage de cochon.

D’autres manifestants ont appelé au boycott des produits français, comme ceux déjà en cours dans les supermarchés au Qatar et au Koweït et réclamés par certains en Jordanie et en Turquie.

Plusieurs dizaines de manifestants se sont également rassemblés dans l’enclave palestinienne de Gaza pour une deuxième journée consécutive.

Une banderole à l’extérieur de l’institut culturel français a été démolie et remplacée par des images du visage barré du président Macron et une affiche indiquant “Notre prophète sera victorieux”.

Previous

Les hôpitaux du NI sous pression alors que les cas de Covid-19 augmentent

Le meurtre de Ballabhgarh filmé! Des images de vidéosurveillance montrent un étudiant de 21 ans abattu de sang-froid

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.