L’Indien Jehan Daruvala fera un essai routier dans la F1 2021 de McLaren à Silverstone

Le pilote indien Jehan Daruvala participera à son premier essai routier de Formule 1, se présentant cette semaine pour l’équipe McLaren F1 sur le circuit de Silverstone au Royaume-Uni.

Le test verra le pilote de 23 ans conduire la voiture de Formule 1 2021 de McLaren, MCL35M, les 21 et 22 juin.

Daruvala court actuellement pour Prema Racing en Formule 2 et se classe troisième du championnat dans l’état actuel des choses.

“Les essais en Formule 1 sont extrêmement limités et de telles opportunités ne sont pas faciles à trouver, en particulier avec une équipe championne comme McLaren. Ce sera ma première expérience dans une voiture de Formule 1, ce qui, j’en suis sûr, sera spécial », a déclaré Daruvala à un groupe de journalistes lors d’une interaction lundi.

Le test fournira non seulement à Daruvala l’expérience de conduire une voiture de F1, mais aussi, surtout, amènera les équipes de F1 à potentiellement le remarquer avant la saison 2023. L’Indien a également précisé que ce n’était pas directement lié à la conduite en F1 l’année prochaine, mais plutôt une chance d’en apprendre davantage sur une voiture de F1 et ses caractéristiques et de trouver ses limites.

“L’objectif principal pour moi au test est d’apprendre. Il est tentant d’aller à fond au début, mais nous avons un programme à suivre. Je dois apprendre la voiture et ses caractéristiques et à partir de là, je peux tout simplement m’y mettre », a-t-il déclaré.

“Il n’y a pas beaucoup d’ouvertures en Formule 1 mais j’ai eu l’opportunité de tester la F1 et je veux marquer les esprits. Si j’ai l’opportunité de piloter en F1, je veux juste être prêt, cocher toutes les cases pour, espérons-le, obtenir une place.”

Avant son test, Daruvala a déclaré qu’il avait passé des heures au simulateur et qu’il avait suivi des séances d’entraînement approfondies pour renforcer son cou.

Les conducteurs de voitures de course subissent une attraction gravitationnelle élevée (familièrement connue sous le nom de Gs) causée par une accélération, un freinage et des virages rapides, ce qui nécessite de renforcer les muscles de leur cou et de leurs épaules.

«Nous traversons beaucoup de G pendant la course. Je n’ai pas encore expérimenté les G en F1 et c’est la plus grande avancée par rapport à la Formule 2. J’ai piloté des voitures pendant longtemps et je suis très en forme mais je veux m’assurer que je suis prêt à piloter une F1. J’ai entraîné mon cou plus que d’habitude ces dernières semaines », a-t-il déclaré.

Daruvala est l’un des cinq pilotes de Formule 2 du programme Red Bull Junior Team et le jeune de Mumbai a déclaré que l’équipe de F1 lui avait donné sa bénédiction pour le test malgré le fait qu’il soit avec un concurrent à McLaren.

“L’opportunité s’est présentée après que nous ayons appris que McLaren organisait des programmes d’essais pour examiner les jeunes pilotes. Mon père et moi avons eu une conversation avec le Dr Helmut Marko (conseiller de l’équipe Red Bull Racing) à propos de cette opportunité et il était plus qu’heureux que je la saisisse car vous n’avez pas trop d’opportunités de conduire une F1. Je suis toujours engagé à 100% dans l’équipe Red Bull », a-t-il déclaré.

Narain Karthikeyan et Karun Chandhok sont les deux Indiens à avoir piloté en Formule 1 jusqu’à présent.

Daruvala connaît une bonne saison en Formule 2 jusqu’à présent et est troisième au classement des pilotes et une course au titre peut encore renforcer ses chances d’obtenir un siège en F1 en 2023. Il a également parlé d’être ouvert à la possibilité d’être pilote de réserve. dans le circuit de F1 la saison prochaine, comme peut-être la prochaine meilleure option si un créneau de course ne s’ouvre pas. Mais c’est une décision à prendre à la fin de la saison en cours. Pour l’instant, cet essai routier et le reste de la saison de F2 restent au centre des préoccupations.

“Mon objectif est d’obtenir un siège en 2023 mais la probabilité d’ouverture des sièges est faible, donc je veux très bien terminer cette saison en F2. Espérons que nous nous battrons pour le championnat jusqu’à Abu Dhabi. Je ne sais évidemment pas s’il y aura des ouvertures l’année prochaine, mais je veux en faire assez pour que mon nom soit là pour obtenir un siège à l’avenir », a-t-il déclaré.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT