Nouvelles Du Monde

Lignes directrices pour l’utilisation des AINS pour traiter la douleur chronique chez le chat

Lignes directrices pour l’utilisation des AINS pour traiter la douleur chronique chez le chat

Photo : Nektarstock/Adobe Stock

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont les médicaments les plus utilisés chez les chats.1 Cependant, les félins ont un métabolisme unique qui doit être pris en compte lors de la prescription d’AINS.2 De plus, le respect scrupuleux des schémas posologiques et la connaissance des contre-indications à l’utilisation des AINS sont essentiels. crucial pour maintenir la sécurité sanitaire des chats.2 Pour aider les professionnels vétérinaires à prendre des décisions éclairées concernant la prescription d’AINS chez les chats, spécifiques à leur utilisation à long terme pour gérer la douleur chronique, l’International Society of Feline Medicine (ISFM) et l’American L’Association of Feline Practitioners (AAFP) a élaboré les « Lignes directrices consensuelles ISFM et AAFP 2024 sur l’utilisation à long terme des AINS chez les chats ».2

« Nous sommes ravis d’annoncer la publication de ces nouvelles lignes directrices concernant l’utilisation à long terme des AINS chez les chats », a déclaré Heather O’Steen, PDG de l’AAFP dans un communiqué de presse.3 « En mettant l’accent sur la sécurité, l’efficacité et la médication responsable. gestion, ces lignes directrices visent à améliorer la qualité de vie des chats tout en minimisant les risques potentiels. Nous pensons que ces lignes directrices constitueront une ressource vitale pour garantir des soins et un bien-être optimaux aux chats recevant un traitement à long terme par AINS.

Les lignes directrices offrent des informations complètes, notamment des recherches, des chiffres et des graphiques sur les éléments suivants en relation avec l’utilisation à long terme des AINS chez les félins2,3 :

Lire aussi  La recherche offre un aperçu de la propagation rapide des variantes du SRAS-CoV-2
  • Mécanisme d’action
  • Indications pour l’utilisation
  • Dépistage avant prescription
  • Utilisation en présence de comorbidités
  • Suivi de l’efficacité
  • Prévention et gestion des effets indésirables
  • Considérations relatives à l’anesthésie et à la chirurgie chez les chats recevant un traitement prolongé par AINS
  • Techniques adaptées aux chats pour réduire la douleur chronique en clinique et à la maison
  • « Les premières lignes directrices sur les AINS ont été publiées en 2010. Depuis, de multiples études ont examiné l’utilisation des AINS chez les chats, en particulier ceux présentant des comorbidités. Ces lignes directrices ont examiné ces preuves et visent à fournir aux praticiens des informations pratiques sur l’utilisation des AINS pour la gestion de la douleur chronique, ainsi que des astuces et des conseils sur la collaboration avec les soignants pour fournir les meilleurs soins à leur chat », Sam Taylor, BVetMed (Hons), CertSAM. , DipECVIM-CA, MANZCVS, FRCVS, chef des spécialistes vétérinaires à l’ISFM et auteur collaborateur, a expliqué dans le communiqué de presse.3

    Contre-indications

    Les lignes directrices de 26 pages comprenaient également des informations sur les contre-indications à l’utilisation des AINS. Les contre-indications ont été divisées en « contre-indications absolues » et en cas de « prudence ». [is] requis. »2 Selon les lignes directrices, les contre-indications absolues comprennent les suivantes2 :

    • Hypovolémie
    • Déshydratation
    • Hypotension
    • Maladie rénale avancée – IRIS stade 4
    • Maladie rénale progressive/instable
    • Traitement concomitant avec des médicaments qui affectent la fonction rénale (par exemple, les aminosides)
    • Dysfonctionnement/insuffisance hépatique (par exemple, lipidose hépatique)
    • Traitement concomitant aux corticostéroïdes
    • Anorexie, vomissements, méléna et/ou diarrhée
    • Maladie gastro-intestinale aiguë, maladie gastro-intestinale avec muqueuse altérée
    Lire aussi  TAK-007 de Takeda Pharmaceutical pour le lymphome à cellules B de la zone marginale splénique : probabilité d'approbation

    Les cas où la prudence est requise avant d’administrer des AINS comprennent2 :

    • Âge avancé, comme les chats « super » seniors âgés de plus de 15 ans
    • MRC stable – IRIS stade 1, 2 ou 3
    • Anémie ou thrombocytopénie
    • Autre maladie gastro-intestinale sans atteinte de la muqueuse
    • Troubles de la coagulation
    • Traitement concomitant avec d’autres médicaments, tels que les inhibiteurs de l’ECA/inhibiteurs des récepteurs de l’angiotensine, les diurétiques, les anticoagulants ; et des médicaments hautement liés aux protéines tels que la warfarine, la digoxine et les anticonvulsivants

    En outre, les auteurs ont souligné les méfaits de l’administration d’AINS humains aux félins. « Les produits AINS humains administrés aux chats sont susceptibles de provoquer une toxicité grave », écrivent les auteurs. « Tout AINS peut induire des effets indésirables importants lorsque les schémas posologiques ne sont pas suivis ou qu’il existe des contre-indications d’utilisation… Le risque d’effets indésirables induits par les AINS est minimisé par une sélection judicieuse des patients, la prise en compte des médicaments concomitants, une surveillance fréquente, une administration précise des médicaments et l’éducation des soignants. », ont-ils ajouté.

    Ressources pour fournir aux soignants félins

    Conformément à la section des lignes directrices sur les conseils et suggestions adaptés aux chats pour soutenir les soignants, l’ISFM a créé des « guides de soignants de chats »4 qui couvrent un large éventail de sujets tels que la façon d’augmenter la consommation d’eau, de prendre soin d’un nouveau chaton, de reconnaître les problèmes aigus. douleur et emmener des compagnons félins aux visites vétérinaires. L’AAFP propose également un brochure client sur la gestion de la douleur chronique chez les chats prenant des AINS.5

    Lire aussi  Une nouvelle étude sur la souris remet en question la théorie actuelle sur la cause de la maladie d'Alzheimer

    Les références

  • Mallat J. Les 9 médicaments pour chats les plus courants. Catster. 13 avril 2024. Consulté le 14 juin 2024. https://www.catster.com/cat-health-care/common-cat-medications/
  • Taylor S, Gruen M, KuKanich K et al. Lignes directrices consensuelles 2024 de l’ISFM et de l’AAFP sur l’utilisation à long terme des AINS chez le chat. Journal de médecine et de chirurgie félines. 2024;26(4):1-26. https://journals.sagepub.com/doi/epdf/10.1177/1098612X241241951
  • L’ISFM et l’AAFP publient de nouvelles lignes directrices sur l’utilisation à long terme des AINS chez les chats. Communiqué de presse. Soins internationaux des chats. 10 avril 2024. Consulté le 14 juin 2024. https://icatcare.org/isfm-and-the-aafp-release-new-guidelines-on-the-long-term-use-of-nsaids-in-cats/
  • Guides de soignants de chats. Soins internationaux des chats. Consulté le 14 juin 2024. https://icatcare.org/advice-cat-carer-guides/
  • L’ISFM et l’AAFP mettent à jour les directives sur l’utilisation à long terme des AINS chez les chats. Association américaine de médecine vétérinaire. 13 juin 2024. Consulté le 14 juin 2024.
  • 2024-06-17 18:26:19
    1718639205


    #Lignes #directrices #pour #lutilisation #des #AINS #pour #traiter #douleur #chronique #chez #chat

    Facebook
    Twitter
    LinkedIn
    Pinterest

    Leave a Comment

    This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

    Un F16 s’est écrasé à Halkidiki, le pilote est sain et sauf

    F-16 ©Eurokinissi ” )+(“arrêter\”> “).length); //déboguer le contenutts2=document.querySelector(“.entry-content.single-post-content”).innerHTML.substring( 0, document.querySelector(“.entry-content.single-post-content”).innerHTML.indexOf( “” )); contenttts2=contenttts2.substring(contenttts2.indexOf( “fa-stop\”> ” )+(“arrêter\”> “).length);

    ADVERTISEMENT