nouvelles (1)

Newsletter

L’hôpital Anna Jaques gère au milieu d’une récente augmentation | Des nouvelles

NEWBURYPORT – L’hôpital Anna Jaques gère bien qu’il soit à pleine capacité au milieu de la récente augmentation des cas de COVID-19.

Lors d’un entretien téléphonique, le PDG et président de l’hôpital, Mark Goldstein, a noté qu’en dépit d’avancées majeures dans la disponibilité des vaccins et d’autres mesures d’atténuation, le nombre de cas est plus élevé aujourd’hui qu’au plus fort de la pandémie.

« Nous voyons plus de patients COVID – pour la plupart non vaccinés », a-t-il déclaré, ajoutant qu’en plus d’être testés positifs pour COVID, beaucoup de ces patients sont également atteints d’autres maladies.

Avec les vacances surtout, Goldstein sait que les gens baissent un peu la garde.

« Le personnel est épuisé – je ne vais pas m’édulcorer – mais le personnel est résilient et engagé dans les soins de santé », a-t-il déclaré.

Mardi matin, 27 des plus de 1 200 employés de l’hôpital étaient sortis et en quarantaine parce qu’ils avaient été testés positifs pour COVID-19 ou avaient été en contact avec quelqu’un qui l’avait fait.

Bien que Goldstein ait déclaré que c’était « gérable », il a également déclaré que l’hôpital, qui fait partie de Beth Israel Lahey Health, manque de personnel et a des postes ouverts.

“C’est une période très difficile et les deux prochaines semaines vont être encore plus difficiles”, a déclaré Goldstein.

L’hôpital a réduit ses opérations à environ 60%, afin que les infirmières et les autres membres du personnel puissent aider dans la salle d’urgence.

Avec les lits de l’hôpital à pleine capacité – 28 d’entre eux sont utilisés par des patients COVID-19 – il y a d’autres patients dans le service des urgences qui attendent qu’un lit d’hospitalisation soit disponible.

« Ce n’est pas seulement chez Anna Jacques ; c’est dans tout l’État », a déclaré Goldstein à propos des problèmes de capacité.

Le personnel a dû travailler avec les patients pour repousser les chirurgies électives pour le moment. Deux des six salles d’opération de l’hôpital ont été fermées afin que le personnel puisse aider dans la salle d’urgence.

Malgré cela, les soins de santé continuent et les patients reçoivent les soins dont ils ont besoin, a-t-il déclaré.

« Les personnes qui ont besoin de soins de santé reçoivent des soins de santé », a déclaré Goldstein, reconnaissant que les soins de santé mentale, par exemple, ont été particulièrement importants de nos jours.

« Le personnel est résilient », a-t-il déclaré. «Ils se sont mis là-bas. Ils travaillent en double; ils se mettent au second plan après le patient ; et on s’en sortira. Nous avons le temps de notre côté. Nous allons nous frayer un chemin à travers cette pandémie. »

Abordant la récente augmentation du nombre de cas, Goldstein a déclaré: «La bonne nouvelle est que si vous êtes vacciné et que vous avez reçu votre rappel, vous devriez être assez bien protégé. Le problème est que vous êtes toujours très contagieux là où vous pouvez propager cela – et c’est ce qui se passe en ce moment. »

Quant à ce que la communauté peut faire, le PDG de l’hôpital a déclaré que les gens doivent porter des masques dans les lieux publics, recevoir un rappel s’ils y ont droit et pour ceux qui ne sont pas vaccinés, « Regardez la littérature, regardez les données, regardez aux résultats. Vous êtes 31 fois plus susceptible de contracter COVID si vous n’êtes pas vacciné – 31 fois. »

Les employés de l’hôpital sont tous entièrement vaccinés. D’ici le 1er mars, tous les employés auront reçu des injections de rappel, a déclaré Goldstein, ajoutant que les vaccins sont “le moyen le plus sûr de prendre soin et de protéger vos amis, vos collègues, votre famille, vos employés”.

Goldstein a fait l’éloge du soutien communautaire et des dons reçus par l’hôpital. Malgré tous les défis, l’hôpital continue d’aller de l’avant avec des besoins en capital tels que la construction de deux salles d’opération supplémentaires et d’un nouveau hall.

« La force du système de santé Beth Israel Lahey et le soutien que nous obtenons sont vraiment ce qui nous aide à nous organiser et à traverser cette pandémie », a-t-il déclaré. « La qualité et le niveau des soins que les patients reçoivent dans notre hôpital sont exceptionnels, et ils sont dirigés par nos médecins et notre personnel. »

“En fin de compte, nous sommes prêts à relever le défi”, a déclaré Goldstein. « Notre hôpital se porte bien. Je ne dirai pas que nous allons bien, mais nous allons bien. Nous savons quel est notre rôle et nous l’assumons.

Lundi, le maire Sean Reardon a déclaré au conseil municipal que la ville avait 244 cas de COVID-19 au cours de la première semaine du mois, ce qui est déjà plus qu’en janvier 2021.

Le personnel de la ville a été affecté par la dernière augmentation avec sept chauffeurs de déneigement du ministère des Services publics la semaine dernière. Vendredi, la ville a également dû fermer le service du bâtiment en raison d’un certain nombre d’infections au COVID-19, a déclaré Reardon.

La journaliste Heather Alterisio peut être contactée par courrier électronique à l’adresse [email protected] ou par téléphone au 978-961-3149. Suivez-la sur Twitter @HeathAlt.

.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT