Nouvelles Les services Internet mobiles 2G seront restaurés au Cachemire,...

Les services Internet mobiles 2G seront restaurés au Cachemire, avec des restrictions

-

Le centre avait réprimé le Jammu-et-Cachemire après la décision de supprimer son statut spécial.

New Delhi:

L’administration du Jammu-et-Cachemire a décidé de rétablir la connectivité Internet haut débit et mobile sur le territoire de l’Union à partir de samedi, mais avec des restrictions. L’accès à Internet sera limité uniquement aux sites Web «sur liste blanche» et les plateformes de médias sociaux resteront hors de portée pour ses résidents.

La connectivité Internet étendue à la région reposera sur la technologie 2G relativement plus lente. Les services de données seront disponibles sur les cartes SIM postpayées et prépayées, a indiqué le communiqué, ajoutant que l’assouplissement des restrictions sera de nouveau examiné le 31 janvier.

Six mois se sont écoulés depuis que le centre a imposé une panne de courant sur Internet pour empêcher les représailles publiques contre la décision de supprimer le statut spécial du Jammu-et-Cachemire et de le diviser en deux territoires de l’Union. Grâce à cette décision, l’accès aux données a été étendu à l’ensemble du territoire de l’Union.

“Il est ordonné par la présente que les services de données mobiles et l’accès à Internet via une ligne fixe soient autorisés sur tout le territoire de l’Union du Jammu-et-Cachemire avec les restrictions suivantes … La directive susmentionnée entrera en vigueur le 25 janvier 2020 et restera en vigueur jusqu’à 31 janvier 2020, sauf modification antérieure “, a lu vendredi l’ordonnance émise par le ministère d’attache de l’administration du Jammu-et-Cachemire.

Le black-out prolongé sur Internet au Jammu-et-Cachemire a suscité la condamnation de militants et d’agences des droits à travers le monde. La décision d’assouplir les restrictions est intervenue après que la Cour suprême, en réponse à une pétition au début du mois, a ordonné une révision immédiate. “La suspension de la libre circulation, d’Internet et des libertés fondamentales ne peut pas être un exercice arbitraire du pouvoir”, avait alors déclaré le tribunal, ajoutant que la connectivité Internet faisait partie intégrante du droit d’un individu à la liberté de parole et d’expression.

Le banc de trois juges dirigé par le juge NV Ramanna a également soutenu que “l’expression de la dissidence ou du désaccord contre une décision du gouvernement ne peut pas être un motif suffisant pour la suspension d’Internet”.

Cependant, certains hauts responsables du centre – comme le membre du NITI Aayog VK Saraswat – continuent de soutenir que l’imposition de l’interdiction de communication sur le Jammu-et-Cachemire était une étape positive. “Quelle différence cela fait-il s’il n’y a pas d’Internet? Vous ne regardez que des films sales”, a récemment dénoncé M. Saraswat.

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest news

Daniel Keita-Ruel: Nutella dans la tête (neue-deutschland.de)

Non, ce n'est pas cool d'être un connard: Daniel Keita-Ruel était autrefois un talentueux footballeur jusqu'à ce qu'il perde...

Le virus Corona déclenche l’essor des fournisseurs de jets privés

La propagation du virus corona a eu un impact majeur sur un certain nombre d'industries. Alors qu'Apple, par exemple,...

Fausto Galindo-Gonzalez arrêté après une fusillade mortelle lors d’une fête à Phoenix

Fausto Galindo-Gonzalez. (Photo: Bureau du shérif du comté de Maricopa)La police a identifié Fausto Galindo-Gonzalez, 29 ans, comme le...

Les socialistes vénézuéliens embrassent les affaires, devenant partenaire d’un «parasite»

CARACAS, Venezuela - Alors que le Venezuela plongeait plus profondément dans la crise économique en 2017 et que ses...

Must read

Daniel Keita-Ruel: Nutella dans la tête (neue-deutschland.de)

Non, ce n'est pas cool d'être un connard: Daniel...

Le virus Corona déclenche l’essor des fournisseurs de jets privés

La propagation du virus corona a eu un impact...

You might also likeRELATED
Recommended to you