Les proches de Pussy Riot, hospitalisé, dénoncent un empoisonnement

Pior Verzilov, le membre de Pussy Riot, hospitalisé depuis mardi dans un état grave était toujours en soins intensifs aujourd'hui, sa petite amie affirmant qu'il "avait été empoisonné". "Cela empoisonne vraiment, avec quelque chose comme l’atropine. Mais c’est une grande question", a déclaré Veronika Nikoulchina, également membre du groupe punk protestant, sur le site d’informations en ligne de Meduza. "Ce n'est pas quelque chose de facile à évacuer" du corps humain, a ajouté Elena Verzilova, la mère de Piotr Verzilov, également interrogée par Meduza. »LIRE AUSSI – Russie: un membre de Pussy Riot hospitalisé dans un état grave L l'atropine est une substance organique qui peut être utilisée comme médicament, en particulier pour combattre les symptômes des agents neurotoxiques. Hospitalisé depuis mardi, Piotr Verzilov a été transféré jeudi après-midi en soins intensifs dans un hôpital renommé du centre de Moscou, l'Institut Sklifossovsky. Selon ses proches, cités par Meduza, Piotr Verzilov est inconscient et sous des somnifères. En février 2017, l’opposant Vladimir Kara-Mourza, qui a coordonné les activités du mouvement Open Russia en Russie, était tombé dans le coma après avoir été intoxiqué par une "substance inconnue", selon son avocat. Les médecins avaient trouvé des traces d'empoisonnement aux métaux lourds dans son sang. Selon Veronika Nikulchina, Piotr Verzilov a commencé à se sentir mal mardi soir. "Le soir, il a commencé à se sentir mal. Il a perdu la vue, sa vision s'est assombrie", a-t-elle déclaré jeudi. Au Canada, le premier ministre Justin Trudeau a exprimé sa «préoccupation» concernant l’information sur Piotr Verzilov, qui est également citoyen canadien. Veronika Nikulchina et Piotr Verzilov font partie des quatre membres de la Pussy Riot qui sont entrés sur le terrain lors de la finale de la Coupe du Monde de la FIFA portant des uniformes de police. Piotr Verzilov est également le fondateur du site Web MediaZona, qui fournit des informations sur les procès des défenseurs des droits humains.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.