nouvelles (1)

Newsletter

Les présidents de deux groupes affiliés au Parti vert démissionnent, affirmant qu’ils ont été “ ignorés, intimidés et harcelés ”

Les présidents de deux groupes affiliés au Parti vert ont démissionné dans une lettre conjointe affirmant qu’ils avaient été «ignorés, intimidés et harcelés».

ara Gilsenan, le président des Jeunes Verts et Tiernan Mason, le président des Queer Verts, ont démissionné de leurs fonctions et ont quitté le Parti Vert hier soir.

Dans une lettre commune partagée sur les réseaux sociaux, ils déclarent avoir réalisé que leurs «efforts» pour faire la différence et demander des comptes au parti ont été «vains».

«Nous avions espéré que nous pourrions nous battre pour changer les choses et demander des comptes au Parti vert, mais en peu de temps en tant que présidents, nous avons réalisé que nos efforts ont été vains et que les préoccupations que nous avons soulevées sont restées lettre morte. .

«Nous avons été négligés, laissés pour compte, ignorés, intimidés et harcelés par les membres et les représentants élus du parti. Comme nous ne sommes pas en mesure de faire la différence que nous cherchions, nous démissionnons avec effet immédiat », lit-on dans la lettre.

Ils ont exhorté les «élus restants» à «se souvenir qui vous a mis là où vous êtes; ceux qui ont voté pour «les gens et la planète» sont scandalisés par vos actions ».

La lettre ajoute que «l’histoire ne sera pas gentille avec le Parti vert dans sa forme actuelle, surtout si vous continuez à chasser les gens qui ont reconstruit le parti après l’avoir brûlé la dernière fois».

Leurs démissions interviennent après que le Dáil a adopté jeudi le projet de loi sur les foyers pour mères et bébés par 78 voix contre 67, avec quelques amendements ministériels mineurs – après que tous les amendements des partis d’opposition ont été refusés.

Les critiques de la loi sur les dossiers de la Commission d’enquête (maisons mères et bébés et certaines questions connexes) affirment que les archives de la commission d’enquête sur les maisons mères et bébés seront scellées pendant 30 ans, tandis que le Parti vert

Le ministre des Enfants, Roderic O’Gorman, nie cela, et dit qu’il agit pour éviter que les dossiers ne soient scellés.

Le projet de loi est l’une des questions mentionnées dans la lettre rédigée par les deux présidents.

«Bien que nous comprenions les contraintes liées au fait d’être le plus petit parti d’une coalition, nous avons été consternés de voir nos élus voter contre la politique du Parti, même en dehors des contraintes du Programme pour le gouvernement, encore et encore.

«Nous nous sommes battus contre le vote du Parti pour les expulsions pendant une pandémie, contre le scellement des documents du foyer maternel et infantile, contre la précipitation d’un projet de loi sur le climat terne et contre le vote contre nos propres politiques en général.

«Nous n’avons pas réussi», ajoute la lettre.

Independent.ie a contacté le Parti Vert pour commenter.

Rédacteurs en ligne

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT