Les patients victimes d’AVC associés à COVID-19 présentent un risque plus élevé d’invalidité grave et de décès

Les nouveaux AVC ischémiques (AIS) associés à COVID-19 sont plus graves, conduisent à de moins bons résultats fonctionnels et sont associés à une mortalité plus élevée, selon une nouvelle recherche publiée hier dans Accident vasculaire cérébral, un journal de l’American Stroke Association, une division de l’American Heart Association.

Dans «Caractéristiques et résultats chez les patients atteints de COVID-19 et d’AVC ischémique aigu: le registre mondial des accidents vasculaires cérébraux COVID-19», les chercheurs ont analysé les données sur les patients atteints de COVID-19 et d’AIS traités dans 28 centres de soins de santé dans 16 pays cette année et les ont comparés aux patients sans COVID-19 du Registre de l’AVC et analyse de Lausanne (ASTRAL), de 2003 à 2019. Les chercheurs ont cherché à déterminer les caractéristiques cliniques et les résultats des patients avec COVID-19 et AIS.

Entre le 27 janvier 2020 et le 19 mai 2020, 174 patients ont été hospitalisés avec COVID-19 et AIS. Chaque patient COVID-19 avec AIS a été apparié et comparé à un patient AIS non COVID-19 sur la base d’un ensemble de facteurs prédéfinis, notamment l’âge, le sexe et les facteurs de risque d’AVC (hypertension, diabète, fibrillation auriculaire, maladie coronarienne, cœur échec, cancer, accident vasculaire cérébral antérieur, tabagisme, obésité et dyslipidémie). L’analyse finale comprenait 330 patients au total.

Dans les deux groupes de patients, la gravité de l’AVC a été estimée avec le National Institute of Health Stroke Scale (NIHSS), et le résultat de l’AVC a été évalué par le score de Rankin modifié (mRS). Lorsque les patients AIS avec COVID-19 ont été comparés aux patients non-COVID-19:

Les patients COVID-19 ont présenté des AVC plus sévères (score NIHSS médian de 10 vs 6, respectivement);

Les patients COVID-19 avaient un risque plus élevé d’invalidité grave après un AVC (score médian de mRS 4 contre 2, respectivement); et

Les patients COVID-19 étaient plus susceptibles de mourir du SIA.

Les chercheurs ont noté qu’il existe plusieurs explications potentielles à la relation entre les AVC associés au COVID-19 et l’augmentation de la gravité des AVC:

«L’augmentation de la gravité de l’AVC à l’admission chez les patients ayant subi un AVC associé à COVID-19 par rapport à la cohorte non-COVID-19 peut expliquer les résultats les plus défavorables. , une lésion cardiaque aiguë, un choc, une embolie pulmonaire, un syndrome de libération de cytokines et une infection secondaire, contribuent probablement encore aux pires résultats, y compris une mortalité plus élevée chez ces patients … L’association souligne le besoin urgent d’études visant à découvrir les mécanismes sous-jacents et est pertinentes pour la sensibilisation aux AVC préhospitaliers et les voies de recours aux AVC en milieu hospitalier pendant les pandémies actuelles et futures.

La source:

Référence de la revue:

Ntaios, G., et al. (2020) Caractéristiques et résultats chez les patients atteints de COVID-19 et d’AVC ischémique aigu. AVC: Journal de l’American Heart Association. doi.org/10.1161/STROKEAHA.120.031208.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.