Les musulmans australiens célèbrent un Eid très différent ce week-end

0
28

Pour une grande partie du Ramadan de cette année, les mesures de distanciation sociale ont entraîné un changement dans l’observance de la foi, et l’Aïd ne sera pas différent.

Les musulmans se rassemblent normalement par milliers à l’aube pour effectuer les prières obligatoires de l’Aïd dans les mosquées de Lakemba et Gallipoli à Sydney, mais cette année ce ne sera pas possible en raison des restrictions COVID-19.

Le Conseil national australien des imams a plutôt publié un édit informant les musulmans qu’il serait plutôt permis de prier à la maison en groupes d’au moins trois personnes pour rendre la prière de l’Aïd valide.

«La prière de l’Aïd est un rituel en ce jour béni, et nous soulignons son importance pour être exécutée par tous les musulmans et dans la congrégation», a déclaré l’édit. «Compte tenu des circonstances actuelles, elle peut être célébrée à la maison avec un nombre minimum de trois personnes. gens.”

Cela a été une période de test pour les musulmans d’Australie avec une interdiction des réunions de famille habituelles du Ramadan pour rompre leur jeûne, forçant beaucoup de personnes à se connecter via les réseaux sociaux.

Et tout comme les mosquées tranquilles à travers le pays, les entreprises s’adressant à la communauté musulmane n’ont pas été pressées par les clients qu’elles verraient normalement.

Le boucher Abo Halima dit que le magasin serait normalement occupé par les commandes à cette période de l’année.

Essam Al-Ghalib / SBS News

À la boucherie et à l’épicerie Abd Alrahman à Auburn, dans l’ouest de Sydney, le boucher Abo Halima serait normalement à plat avec des commandes de coupes spéciales d’agneau et de chèvre. Mais au lieu de doubler ses commandes de viande auprès de son fournisseur halal, il a décidé cette année d’attendre et de voir.

“Habituellement, depuis l’Aïd qui arrive, avant trois ou quatre jours, c’est occupé, mais le coronavirus rend tout sur le marché très calme”, ​​a-t-il déclaré à SBS News.

À côté de Gaziantep Sweets and Pastry, l’entreprise du propriétaire Zeki Atilgan a chuté de 75% pendant le Ramadan. Mais il y a eu une légère augmentation des commandes la semaine dernière.

«L’Aïd cette année sera très différente et difficile pour certaines personnes», a-t-il déclaré. «Cela tombe vers dimanche, donc ce serait plus facile pour certaines personnes. Évidemment, nous ne pouvons pas faire trop de rassemblements, mais c’est une période très chargée pour Les musulmans. Même si les gens ne mangent pas de bonbons, ils le mangeront pendant l’Aïd. C’est comme une tradition et tout le monde aime le manger. ”

Mais pour certains, le ramadan de cette année n’a rien de doux.

Bonbons et pâtisseries Gaziantep

Les affaires sont en baisse chez Gaziantep Sweets and Pastry.

Google Maps

“Nous préparons généralement des bonbons à l’intérieur de la maison, des sacs à sucettes, présents pour les enfants, mais honnêtement, nous n’avons pas fait cela du tout cet Aïd”, a déclaré Parastoo Bahiami d’Afghanistan, arrivé en Australie il y a sept ans.

«Je ne sais pas, c’est tellement différent cette année et cela ne m’a pas encouragé à en faire plus pour l’Aïd cette année. Cette année, tout est fade et ennuyeux. “

Chez Kekilli Jewelers à Auburn, les affaires ont été lentes, mais les gens ont acheté de l’or comme investissement.

SBS Arabic 24: un artisan de Sydney célèbre les fêtes musulmanes avec un cadeau communautaire

La propriétaire Asiye Kekilli a déclaré: «Nos années précédentes ont été très chargées [but] nous avons des mères et des papas qui achètent pour leurs enfants. ”

Certains ont été touchés par les effets de COVID-19, mais ont été contraints d’annuler leurs achats de relais et Kekilli autorise les remboursements afin d’aider la communauté.

«Les gens ont désespérément besoin d’argent. Ils sont sans emploi. J’ai reçu de nombreuses demandes d’annulation d’articles suspendus. Je ne peux tout simplement pas leur dire non car je me sens mal car j’ai aussi une famille », a déclaré Mme Kekilli.

Bijoutier Asiye Kekilli

Le bijoutier Asiye Kekilli a permis aux clients d’obtenir des remboursements.

Nouvelles SBS

Le Premier ministre Scott Morrison a remercié la communauté musulmane d’Australie cette semaine pour ses efforts dans le respect des réglementations COVID-19 du pays.

“Je tiens à vous remercier pour le bon exemple que vous avez donné et le leadership de votre communauté, vous avez aidé, vous aidez et je sais que vous continuerez à le faire, vous faites une différence”, a-t-il déclaré.

“Alors que vous entamez ce temps sacré, j’espère que la fête de l’Aïd, avec la vertu de la camaraderie, de la famille, de la communauté et de la générosité en son cœur, vous soutiendra.”

Les Australiens doivent rester à au moins 1,5 mètre des autres. Vérifiez les restrictions de votre état sur la collecte des limites.

Le dépistage du coronavirus est désormais largement disponible dans toute l’Australie. Si vous ressentez des symptômes du rhume ou de la grippe, organisez un test en appelant votre médecin ou contactez la hotline Coronavirus Health Information au 1800 020 080.

L’application de suivi des coronavirus du gouvernement fédéral COVIDSafe est disponible en téléchargement sur l’App Store de votre téléphone.

SBS s’engage à informer les diverses communautés australiennes des derniers développements de COVID-19. Les actualités et informations sont disponibles en 63 langues sur sbs.com.au/coronavirus

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.