nouvelles (1)

Newsletter

Les milliardaires de Rain

Les résultats intermédiaires d’African Rainbow Capital (ARC) pour le semestre clos le 31 décembre 2021 ont révélé qu’il valorisait Rain à 16,6 milliards de rands, soit une augmentation de 287 millions de rands au cours des six derniers mois.

L’augmentation de la valorisation est en partie due à la solide performance de l’opérateur mobile. Il est en bonne voie de dépasser son EBITDA budgété de 1 milliard de rands pour l’exercice clos en février 2022.

“Cette réalisation est considérée comme exemplaire étant donné que Rain n’a atteint le seuil de rentabilité qu’au cours des 12 derniers mois”, a déclaré ARC.

Les actionnaires d’ARC et de Rain seraient heureux de savoir que l’excellente performance devrait se poursuivre.

L’opérateur mobile continue de connaître une forte demande pour ses produits alors que les restrictions de Covid-19 sont assouplies et que les employés retournent dans leurs bureaux pour travailler.

L’empreinte croissante de la pluie entraîne en partie la demande continue. Sa couverture 5G s’étend à plus de villes tout en augmentant sa couverture dans les métros.

Durban est l’une des zones où Rain a commencé à déployer la 5G fin 2021. Il devrait avoir atteint une couverture significative dans la ville d’ici la fin du deuxième trimestre 2022.

Un autre développement positif est que Rain a obtenu du spectre supplémentaire lors de la récente vente aux enchères organisée par le régulateur de l’industrie Icasa.

Les enchères réussies de Rainqui coûtent 1,15 milliard de rands, incluent 10 MHz dans la bande 700 MHz et 10 MHz dans la bande 2,6 GHz.

L’opérateur a également participé à la vente aux enchères du spectre principal, ce qui pourrait lui donner encore plus de spectre, mais ces résultats n’ont pas encore été publiés.

Le spectre supplémentaire améliorera considérablement la compétitivité de Rain et est de bon augure pour ses perspectives.

Coup de maître de Paul Harris, Michael Jordaan et Willem Roos

Les premiers investisseurs de Rain, qui comprennent des membres de la royauté sud-africaine comme Paul Harris, Michael Jordaan et Willem Roos, ont ajouté des milliards à leur richesse grâce au succès de Rain.

Pour apprécier le coup de maître de ces investisseurs, il faut revenir en arrière en 2015 lorsqu’ils ont acquis le propriétaire d’iBurst, WBS.

À l’époque, iBurst était en difficulté et les actionnaires de WBS en avaient assez d’investir continuellement plus d’argent pour financer l’entreprise déficitaire.

WBS prévoyait de déployer un réseau LTE depuis des années, mais ils n’ont pas pu garantir l’investissement avec leur analyse de rentabilisation.

Compte tenu des difficultés de Cell C à l’époque, il était difficile d’imaginer un cinquième opérateur mobile concurrencer efficacement Vodacom et MTN.

Contrairement à beaucoup d’autres, Harris et Jordaan ont réalisé le potentiel des actifs de spectre de WBS.

Au lieu d’essayer de financer et de construire un réseau par eux-mêmes, ils se sont associés à Vodacom dans le cadre d’un accord commercial unique.

Ils ont signé un accord d’itinérance où les abonnés de Vodacom peuvent se déplacer sur le nouveau réseau de Rain, offrant une meilleure couverture et moins de congestion.

En retour, Vodacom a aidé Rain à construire un réseau 4G national en leur donnant accès à leur infrastructure. L’accord d’itinérance a également aidé Rain à financer le déploiement de son réseau.

Cet arrangement mutuellement avantageux a aidé Rain à construire un réseau 4G national avec très peu de dettes. Il a donc contourné la principale raison des problèmes de Cell C.

Ce pari a largement payé. Huit ans plus tard, Rain dispose de vastes réseaux 4G et 5G et d’une base d’abonnés en croissance rapide.

Prendre un risque sur WBS et faire de Rain un fournisseur de données prospère s’est soldé par d’importantes récompenses financières pour les actionnaires de Rain.

Selon un dossier ICASA 2020, Rain compte actuellement dix actionnaires, les 5 premiers détenant plus de 90% de la société.

Les principaux actionnaires comprennent des véhicules d’investissement appartenant à Paul Harris, Patrice Motsepe, Willem Roos et Michael Jordaan.

Le tableau ci-dessous donne un aperçu des actionnaires de Rain et une estimation de la valeur de leurs fonds.

Pluie d’actionnaires
Compagnie Directeurs notables Évaluer
Quarme Private Equity Investments Paul Harris
Nicolas Harris
6,8 milliards de rands
Associé commandité UBI Patrice Motsepe
Johan van Zyl
Johan van der Merwe
3,4 milliards de rands
Pluvial Willem Roos
Roger Gröbler
Ravi Naidoo
1,9 milliard de rands
Capitale de Montegray Michel Jordan 1,9 milliard de rands
Fonds Ata 1 Nicolas Harris
Kgotlello Sere
1,1 milliard de rands
Arakot Catherine Heunis 0,6 milliard de rands
Incubateurs d’idées de l’Institut X Phumlani Moholi
Brandon Leigh
0,4 milliard de rands
Confiance des employés 0,3 milliard de rands
La gestion 0,2 milliard de rands
Pralène Grant Gelink 0,1 milliard de rands

Maintenant lis: La pluie rapportera plus d’un milliard de rands

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT