Home » Les médias russes exhortent Poutine à mettre fin à la “répression” des médias en vertu de la loi sur les “agents étrangers”, World News

Les médias russes exhortent Poutine à mettre fin à la “répression” des médias en vertu de la loi sur les “agents étrangers”, World News

by Nouvelles

Plusieurs grands médias russes ont exhorté le président Vladamir Poutine à mettre fin à ce qu’ils prétendent être une « répression » contre les journalistes et les entreprises de médias qui ont été qualifiés d’« agents étrangers » et d’organisations « indésirables ».

À l’approche des élections législatives de septembre, les responsables avaient déclaré plusieurs points de vente comme « agents étrangers » en vertu d’une loi russe de 2017 qui les oblige à mettre un avertissement sur tout contenu qu’ils produisent et à divulguer des informations sur leur financement.

Plus d’une douzaine de médias, dont Meduza, TV Rain et Novaya Gazeta, ont signé une lettre ouverte au gouvernement les suppliant d’abroger la loi, qui, selon eux, est une condamnation à mort pour les médias indépendants car elle effraie les annonceurs, les sources potentielles et les partenaires de reportage. .

“Nous sommes convaincus que ces événements font partie d’une campagne coordonnée visant à détruire les médias russes indépendants, dont toute la “culpabilité” est constituée par le fait qu’ils remplissent honnêtement leurs devoirs professionnels envers leurs lecteurs”, a déclaré The Guardian en citant la lettre.

« Nous exigeons que cette campagne soit arrêtée dès maintenant. »

Certains points de vente ont déclaré avoir été contraints de fermer parce qu’une déclaration d’agent étranger avait détruit leurs modèles commerciaux.

Lire aussi | La Russie déclare le média The Insider “agent étranger”

Plus tôt cette année, la Russie a infligé une lourde amende au diffuseur américain Radio Free Europe/Radio Liberty cette année et a gelé ses comptes bancaires à Moscou pour avoir refusé de publier l’avertissement après avoir été déclaré agent étranger.

Rejetant les affirmations selon lesquelles les médias sont persécutés, le Kremlin a qualifié les appels lancés par les médias d’« émotifs ».

Il a déclaré que de telles désignations montraient que la loi fonctionnait et que la législation était nécessaire pour protéger la Russie contre l’ingérence étrangère, car les journalistes et les ONG peuvent être manipulés.

(Avec les contributions des agences)

.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.