Les joueuses du C’Chartres Basket Féminin doivent se reprendre, ce samedi soir, face à Mondeville

Les partenaires d’Élise Marié le savent : leur actuelle 4e place au classement de Ligue 2 est en trompe-l’œil. Avec trois adversaires directs (Toulouse, Reims et La Tronche) qui comptent un match de moins, les Chartraines se situent plus concrètement entre la 6e et la 7e position.

Mfutila de retour

En deçà des objectifs du début de saison. Si cette contreperformance recèle une foultitude d’explications, – la fatigue accumulée lors des dix premières journées ou encore la détection de cas de Covid-19 répétés au sein du staff et des joueuses depuis début décembre -, les chiffres sont implacables. Les Chartraines, exemplaires d’abnégation lors du premier quart du championnat, ont flanché dans le second, compilant quatre revers lors des cinq dernières rencontres. Aux antipodes des six succès glanés lors des sept premières levées.

Les Chartraines s’inclinent à Calais

Et comme les statistiques ne mentent jamais en basket, pas plus que l’impression visuelle laissée par les Chartraines depuis deux mois : le constat est sans appel. Défensivement, le CCBF n’y est plus, avec 78 points encaissés en moyenne sur les deux dernières rencontres (82 devant Montbrison le 11 décembre (64-82) et 74 à Calais (74-70), la semaine passée). « On a déjà revu à la baisse notre niveau d’exigence, avec une moyenne de 63 points encaissés depuis le début de saison. Mais ces standards-là, ce n’est pas au niveau d’une équipe ambitieuse », alerte le coach du CCBF, Benoît Marty, conscient que c’est dans ce secteur de jeu que se décidera la confrontation de ce samedi soir, face à Mondeville.

Montbrison surprend le CCBF

D’autant que les joueuses du Calvados, piquées à domicile par les mal-classées nantaises (52-68), samedi, arriveront le mors aux dents. « Je pense que l’idée de concéder un troisième revers consécutif contre nous doit les gêner aux entournures », enchaîne Benoît Marty, qui, la page du Covid-19 tournée (durablement??), a redécouvert les joies d’une semaine de travail « normale ». Récupérant l’ensemble de son effectif, notamment sa meilleure marqueuse (13,6 pts), Ginette Mfutila.

CHARTRES (halle Jean-Cochet), ce samedi 15 janvier, à 20 heures.
C’Chartres BF : Marié, Debaut, Niaré, Farcy, Long, Mfutila, Mahoutou, Hillotte, Bienvenu, Griard.

David Berthélem

.

Previous

La vente de la plus grande centrale au charbon du Dakota du Nord est presque terminée. Puis viendra la partie la plus difficile

“Problèmes structurels dus au nouveau système de métro d’Amsterdam”

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.