Les Houthis visaient à tuer “un maximum de civils” lors des frappes d’Abu Dhabi, selon un émissaire



Lana Nusseibeh s'est entretenue avec des journalistes devant la salle du Conseil de sécurité de l'ONU après que l'organe des 15 nations a publié une déclaration condamnant l'attaque de lundi.  Photo : Nations Unies


© Evan Schneider
Lana Nusseibeh s’est entretenue avec des journalistes devant la salle du Conseil de sécurité de l’ONU après que l’organe des 15 nations a publié une déclaration condamnant l’attaque de lundi. Photo : Nations Unies

L’ambassadrice des Émirats arabes unis à l’ONU, Lana Nusseibeh, a déclaré vendredi que les rebelles houthis du Yémen voulaient tuer le “nombre maximum de civils” lorsqu’ils ont lancé des missiles et des drones à Abu Dhabi plus tôt cette semaine.

Mme Nusseibeh s’est entretenue avec des journalistes devant la salle du Conseil de sécurité de l’ONU après que l’organe des 15 pays a publié une déclaration condamnant L’attaque de lundi qui a percuté des camions-citernes et fait trois morts et six blessés.

Une enquête des Émirats arabes unis sur les grèves « montre clairement que [Yemen’s capital] C’est à Sanaa, entre autres lieux d’origine, que ces missiles – missiles de croisière, missiles balistiques et drones – ont été lancés sans discernement sur mon pays », a déclaré Mme Nusseibeh.

L’objectif des Houthis alignés sur l’Iran était de « cibler le maximum de civils et d’infrastructures civiles », a-t-elle ajouté.

“Les Émirats arabes unis sont capables de se défendre et se défendront contre toutes les violations du droit international, contre toutes les attaques, les attaques transfrontalières contre sa souveraineté et contre toutes les attaques contre son mode de vie et son peuple en même temps”, a-t-elle déclaré. .

Mme Nusseibeh a déclaré que les Émirats arabes unis étaient soutenus par plus de 100 nations et organisations internationales qui ont condamné les frappes et a déclaré que « davantage d’action internationale est nécessaire pour faire face à la menace Houthi et les tenir pour responsables ».

« La prolifération des missiles et autres technologies qui ont permis l’attaque terroriste est une menace claire pour l’ensemble de la communauté internationale », a-t-elle déclaré, faisant apparemment référence à l’Iran, qui a été accusé d’armer les Houthis.

Un porte-parole des Houthis n’a pas immédiatement répondu à Le Nationaldemande de commentaire.

Aux côtés des ambassadeurs de France, de Grande-Bretagne, d’Inde, du Kenya et d’autres membres du Conseil de sécurité à l’extérieur de la salle, Mme Nusseibeh a exprimé ses condoléances aux familles des citoyens indiens et pakistanais tués dans les attentats.

“Les Émirats arabes unis se soucient profondément de nos citoyens et des millions de personnes du monde entier qui ont élu domicile dans notre pays”, a déclaré Mme Nusseibeh.

“Plus de 200 nationalités habitent les Émirats arabes unis et plus de 60 000 passagers transitent chaque jour par l’aéroport international d’Abu Dhabi, qui était l’une des cibles ciblées par cette attaque des Houthis.”

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT