«Les gens en ont besoin»: Homegrown Music Festival soutient la Fondation communautaire | Coronavirus

| |

Aux alentours de 14 heures samedi, sous un pavillon du Lorain Borough Park, les Ne’er Do Wells ont joué leurs premières notes de musique live depuis des mois.

Leur set d’une heure a donné le coup d’envoi du premier Festival de musique Homegrown, l’un des rares événements en direct organisés localement cette année en raison de la pandémie COVID-19.

«En fait, nous sommes très, très, très heureux d’avoir pu faire ça», a déclaré Mike Giuffre, guitariste de The Ne’er Do Wells, un groupe de rock de la région. “C’est gros. Honnêtement, cela a été très, très difficile même de s’entraîner à ce stade. Nous n’avons pas pratiqué depuis la sortie de COVID. Nous n’avons pratiqué que deux fois par an. Même c’est difficile pour nous parce que nous aimons nous réunir et simplement jouer. Avec tout ce qui se passait, c’était vraiment très difficile à faire pour nous.

Le reste de la formation était composé d’Afro N ‘At, Even the Odds, Van Waylon et Derek Woods Band.

“Le but est qu’il s’appelait le Festival de musique Homegrown parce que nous voulions des gens de la région”, a déclaré Kurt Weidlein, organisateur de l’événement. «La plupart des groupes jouent de la musique originale, ce qui est génial. Nous voulions montrer cela et être en mesure de montrer ce que la région a en termes de talent.

Une douzaine de vendeurs y ont également participé, dont un camion à tacos Greenhouse Arcade.

«Je pense que les gens en ont besoin», a déclaré Mark Neumann, directeur des opérations alimentaires de Greenhouse Arcade taco truck. «Nous en avons vraiment besoin. Nous sommes tout nouveaux. Nous venons juste d’ouvrir il y a une semaine. À cette période de l’année en particulier, démarrer un food truck, avoir quelque chose comme celui-ci à lancer, c’est super.

L’argent récolté sera reversé à la Fondation communautaire pour les Alleghenies, qui le dispersera ensuite sous forme de subventions pour aider les personnes touchées par la pandémie.

«Nous savons que cela ira à des domaines hautement prioritaires, tels que les banques alimentaires, etc., car avec tout ce qui se passe en 2020, il y a toujours un besoin humain immédiat», a déclaré le président de la CFA, Mike Kane.

Dave Sutor est journaliste pour The Tribune-Democrat. Il peut être joint au (814) 532-5056. Suivez-le sur Twitter @Dave_Sutor.

https://platform.twitter.com/widgets.js .

Previous

Mettre l’accent sur le mois national de sensibilisation à l’emploi des personnes handicapées

Comment regarder chaque match de la NFL gratuitement pendant la semaine 6: diffusions en direct, options TV, cotes (18/10/20)

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.