nouvelles (1)

Newsletter

Les forces de sécurité iraniennes ont tiré sur un manifestant célébrant l’élimination de l’équipe nationale de la Coupe du monde

Les forces de sécurité iraniennes ont abattu un manifestant célébrant l’élimination de l’équipe nationale du pays de la Coupe du monde au Qatar, a rapporté la BBC.

Hier soir, l’Iran a perdu contre les États-Unis 0-1 lors de leur dernier match de la phase de groupes du tournoi. Un match nul a suffi à l’équipe pour se qualifier.

Des militants ont déclaré que Mehran Samak avait reçu une balle dans la tête alors qu’il klaxonnait hier soir dans la ville de Bandar Azali, dans le nord de l’Iran, sur la mer Caspienne.

Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montraient des foules célébrant l’élimination de l’équipe nationale de la Coupe du monde et ailleurs en Iran. Les gens, apparemment des manifestants antigouvernementaux, se réjouissent et dansent.

De nombreux Iraniens n’ont pas soutenu l’équipe nationale de leur pays à la Coupe du monde, arguant qu’elle représentait la République islamique, a noté la BBC.

Les médias d’État ont accusé des “forces hostiles” à l’intérieur et à l’extérieur de l’Iran d’avoir exercé une pression injuste sur les joueurs de l’équipe nationale, qui avait de réelles chances de se qualifier pour les huitièmes de finale après avoir battu le Pays de Galles 2-0 lors de son deuxième match de phase de groupes.

La République islamique est en proie à 10 semaines de troubles depuis la mort de la Kurde Mahsa Amini, âgée de 22 ans, après avoir été arrêtée par la police des mœurs à Téhéran, la capitale, pour avoir porté un hijab de manière inappropriée. Selon des militants des droits de l’homme, au moins 448 personnes, dont 60 enfants, ont été tuées depuis le début des manifestations, et plus de 18 000 personnes ont été arrêtées, rapporte la BBC.

L’ambassadeur de France en Iran, Nicolas Roche, a quant à lui été convoqué au ministère des Affaires étrangères aujourd’hui après que l’Assemblée nationale française a adopté à l’unanimité une résolution “en soutien au peuple iranien” lundi. Lors de la réunion, l’Iran “a vivement protesté contre les accusations sans fondement” des autorités françaises et a condamné “l’intervention inacceptable de ce pays”, a rapporté l’agence de presse d’Etat IRNA, citée par France Presse.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT