Les fonctionnaires demandent instamment la vaccination après le diagnostic de rougeole hautement infectieuse

VANCOUVER – Les responsables de la santé de Vancouver ont exhorté les gens à se faire vacciner contre la rougeole d'ici vendredi s'il y avait un risque qu'ils soient exposés à une maladie hautement infectieuse diagnostiquée chez une personne ayant assisté à un grand festival de musique et à une fête.

Le Dr John Harding, médecin hygiéniste de Vancouver Coastal Health, a déclaré que la personne non identifiée était au festival Skookum au Stanley Park samedi dernier et que c'est important pour les personnes qui auraient pu être exposées à la rougeole et aux oreillons. et vaccin antirubéoleux à vacciner dans un délai de six jours.

La personne infectée a été diagnostiquée comme un cas prioritaire jeudi soir après avoir développé des symptômes tels qu'une fièvre, une toux, une rougeur des yeux et une éruption cutanée sur le visage.

Harding a déclaré que le patient avait reçu une dose du vaccin, ce qui lui assurait une immunité d’environ 95%, mais deux doses sont nécessaires pour assurer une protection à 99% contre la rougeole.

Vancouver Coastal Health a publié une liste de lieux et de moments précis où la personne infectée a voyagé entre samedi et mardi. Il est indiqué que toute personne ayant fréquenté ces lieux aux heures spécifiées et qui n’a pas été complètement vaccinée, ni eu la maladie par le passé, devrait consulter immédiatement un médecin.

Les lieux et les moments de préoccupation sont les suivants:

– Samedi 8 septembre: Festival de Skookum, parc Stanley, 17h à 1 heure du matin

– Samedi 8 septembre: Aquabus du village olympique à la rue Hornby, départ approximatif à 15h

– Samedi 8 septembre: Skyline de la Canada Line, du centre-ville de Vancouver à la station Broadway-City Hall, à 23 h à 1 heure du matin

– Dimanche 9 septembre: Fête de quartier en plein air au 1188, rue Quebec, à 13 h à 15 heures

– Dimanche 9 septembre: Bus de la rue principale de la gare centrale à Broadway, à 15 heures à 17h

– Mardi 11 septembre: Noodlebox Mount Pleasant, 2511 rue Main, de midi à 18h

Le virus de la rougeole se propage par les gouttelettes de la toux et des éternuements et peut survivre dans l’air pendant deux heures.

La maladie était courante au Canada avant 1970 et toute personne qui y aurait été exposée aurait développé une immunité.

Une seule dose du vaccin ROR a été administrée entre 1970 et 1994 au cours des vaccinations de routine, mais cette dose a été augmentée à deux doses pour assurer une protection adéquate contre la maladie.

"Nous avons mené des campagnes de rattrapage pour quiconque n’avait qu’une dose", at-il déclaré lors d’une conférence de presse. "Malheureusement, tout le monde n'aurait pas reçu ces doses de rattrapage et tout le monde n'est pas sûr de se retrouver avec une deuxième dose de ROR."

Les patients qui ne savent pas s'ils ont reçu une seconde vaccination doivent contacter le bureau de leur médecin ou le service de santé local pour obtenir leurs dossiers, mais il n'y a pas de mal à obtenir une injection de rappel supplémentaire, a déclaré Harding.

Les enfants sont vaccinés à 12 mois et commencent à quatre ans avant d'entrer à la maternelle.

Les taux élevés de vaccination procurent une immunité dite de groupe pour protéger davantage de personnes, a-t-il déclaré, ajoutant que les vaccinations pour les femmes enceintes, les nourrissons de moins de 12 mois et les personnes dont le système immunitaire est compromis devraient être discutées avec un médecin.

"Dans une population non vaccinée, un cas de rougeole peut infecter entre 12 et 18 personnes, il est donc très important de maintenir ces niveaux d'immunité pour s'assurer que cela ne se propage pas."

Harding a déclaré que le taux élevé d'immunisation signifie que le nombre de cas de rougeole au Canada devrait idéalement être de zéro, mais les personnes diagnostiquées avec la maladie ont généralement voyagé d'autres pays, mais il ne dirait pas si c'est la situation du patient infecté. en isolation.

Le BC Centre for Disease Control a signalé quatre cas de rougeole à ce jour cette année et affirme que la maladie a repris depuis plusieurs années dans le monde entier, y compris en Europe occidentale.

Plus tôt ce mois-ci, le centre a alerté le public sur un cas de rougeole impliquant un passager qui a voyagé sur BC Ferries en août. Un autre cas en août était lié à un terminal de ligne de croisière.

En juillet, l’agence a signalé un cas de rougeole chez une personne infectée qui a voyagé de l’Inde à Vancouver via la Chine lors de deux vols China Southern le 23 juin.

Le centre a enregistré 343 cas de rougeole lors d'une épidémie en 2014, la plupart des cas étant liés à des élèves d'une communauté impliquant un groupe religieux qui s'opposent à la vaccination.

– Suivez @ CamilleBains1 sur Twitter.

Camille Bains, La presse canadienne

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.