Les électeurs de l’Iowa disent enfin «NON» à Steve King

0
31

Les électeurs républicains de l’Iowa ont finalement dit au revoir à Steve King mardi, mettant fin à une ère controversée vieille de plusieurs décennies dans un quartier fortement conservateur. Le registre des Moines rapporte que l’AP a appelé la 4e course primaire du district du Congrès pour le sénateur de l’État Randy Feenstra de Hull.

Feenstra avait le soutien du Parti républicain ainsi que de nombreux élus de l’État. Il a gagné avec 45,7% des suffrages exprimés contre 36% pour King. Le bureau du secrétaire d’État a déclaré que la marge de victoire était supérieure à 8 000 voix. Le Registre rapporte que Feenstra a largement mis en valeur King et dépensé une grande partie de cet argent pour des publicités télévisées. Ces annonces ont dépeint King comme inefficace depuis qu’il a été déchu de ses sièges de comité par les républicains en janvier 2019.

King, un représentant de neuf mandats, a été élu pour la première fois en 2002. Il a été démis de ses fonctions l’année dernière après des remarques qu’il avait faites au New York Times sur le nationalisme blanc. Ses quatre adversaires dans cette course l’ont utilisé contre lui, disant qu’ils seraient un leader plus efficace au Congrès. Le Registre souligne que King a longtemps été critiqué pour ses commentaires et ses positions. Il critique les avortements légaux et l’immigration illégale. Il a fait de nombreuses remarques sur les deux questions qui ont suscité les critiques de son propre parti.

L’année dernière, il a fait des commentaires désobligeants et s’est demandé s’il n’y aurait plus de population sans «viol et inceste». En 2018, il a rencontré un parti politique autrichien d’extrême droite associé au mouvement néonazi lors d’un voyage au mémorial de l’Holocauste.

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.