nouvelles (1)

Newsletter

Les différents secteurs d’Aceh s’engagent pour le succès du PIN dans la lutte contre les épidémies de poliomyélite

Banda Aceh (ANTARA) – Divers secteurs gouvernementaux aux niveaux provincial et du district/de la ville d’Aceh se sont engagés à assurer le succès du sous-district de la Semaine nationale de la vaccination (PIN) dans la gestion des épidémies de poliomyélite (KLB) à Aceh.

“Ce plaidoyer vise à former un engagement à travailler ensemble, déterminé à réussir dans la sous-PIN pour la prévention de la poliomyélite”, a déclaré vendredi le chef du service de santé d’Aceh, Hanif, à Banda Aceh.

Les éléments impliqués dans cet engagement vont du gouverneur d’Aceh, du Conseil consultatif des oulémas (MPU), du secrétaire régional d’Aceh, de l’équipe de mobilisation du PKK, du chef du service de santé, du bureau de l’éducation, du bureau régional du ministère de la religion, la Direction de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfance (DP3A).

A lire aussi : Le Bureau de la santé invite les habitants de Sabang à protéger les enfants de la poliomyélite en les vaccinant

En outre, le Service d’autonomisation des communautés et des Gampongs (DPMG), l’Agence régionale de planification et de développement, le Bureau de l’éducation de Dayah, le Bureau des privilèges et du bien-être du peuple du Secrétariat régional d’Aceh, l’Association PB Aceh Daya Ulama et les régents et maires de 23 districts/villes à Aceh.

Les points soulignés soutiennent pleinement la mise en œuvre du sous-PIN polio pour arrêter la propagation du virus de la polio à Aceh et augmentent la couverture de la vaccination de routine complète dans le cadre des efforts visant à protéger chaque enfant d’Aceh contre les maladies évitables par la vaccination (PD3I) .

Cet engagement a été signé directement par le responsable de l’établissement ou la partie qui le représente.

A lire aussi : Le gouvernement provincial d’Aceh procède à une vaccination de masse pour prévenir la propagation de la poliomyélite

Hanif a expliqué que la gestion des cas de poliomyélite pouvait non seulement reposer sur l’agence de santé, mais aussi impliquer un certain nombre de dirigeants communautaires et religieux, car cela était lié à l’invitation de la communauté.

“Quand il s’agit d’injecter, de donner un traitement médical, nous n’avons pas de problème, mais cela invite la communauté, donne de la compréhension, donc cela doit être fait ensemble”, a déclaré Hanif.

Avec cet engagement attendu Vaccination en réponse aux épidémies (ORI) la première phase qui aura lieu à Pidie la semaine prochaine et dans tout Aceh à partir du 5 décembre peut bien se dérouler.

A lire aussi : Pidie annonce la découverte de cas de poliomyélite

ORI cible les enfants de moins de 13 ans dans tout Aceh, avec un objectif d’atteindre 95 %. Surtout pour Pidie, l’objectif pour les enfants d’être vaccinés contre la poliomyélite est d’environ 100 000 personnes.

« Avec cet engagement partagé, je suis sûr que nous pouvons réussir. ORI à Pidie et dans tout Aceh, espérons-le, il n’y aura pas de problèmes », a-t-il déclaré.

Comme on le sait, le service de santé d’Aceh a enregistré quatre cas de poliomyélite à Aceh qui ont été détectés dans la région de Mane, Pidie Regency. Dans une région, les quatre enfants doivent encore suivre une thérapie à l’hôpital général régional Zainoel Abidin à Banda Aceh.

“Le premier cas suit une physiothérapie, tandis que les trois autres cas sont chez eux car ils sont asymptomatiques”, a déclaré le responsable de la prévention et du contrôle des maladies (P2P) du bureau de santé d’Aceh, Iman Murahman.

Selon Iman, les quatre enfants qui ont été infectés par le virus de la poliomyélite n’avaient pas d’antécédents complets d’immunisation de base, ils couraient donc un risque très élevé de contracter le virus.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT