les deux fugitifs accusés d'un triple meurtre se sont suicidés par arme à feu

Kam McLeod et Bryer Schmegelsky ont été accusés d'avoir tué un enseignant et deux touristes. Des ressources importantes ont été déployées pour tenter de les retrouver dans la province inhospitalière du Manitoba.

La police canadienne a confirmé que les deux corps retrouvés dans le nord du Manitoba étaient ceux des deux fugitifs poursuivis, le lundi 12 août. Kam McLeod et Bryer Schmegelsky ont été poursuivis pendant deux semaines par la police pour un triple meurtre. "Les deux hommes sont morts des suites de ce qui semble être un suicide par balle"La police fédérale a indiqué dans un communiqué officialisant les résultats de l'autopsie pratiquée sur les restes découverts mercredi dernier.

Les autopsies n’ont pas permis de déterminer la date et l’heure exactes du décès, mais "bonnes indications" que les deux hommes étaient en vie "pendant quelques jours" après avoir été vu pour la dernière fois à la fin de juillet près de Gillam, dans le nord du Manitoba.

Kam McLeod, 19 ans, et son ami d'enfance Bryer Schmegelsky, qui avait 19 ans le 4 août, sont accusés d'avoir tué à la mi-juillet un professeur de botanique âgé de 64 ans, Leonard Dyck, en Colombie-Britannique. Ils ont ensuite volé son véhicule et ont parcouru quelque 3 000 km avant d’être aperçus dans le nord du Manitoba, où les recherches étaient concentrées. Les deux adolescents étaient également soupçonnés d'avoir assassiné un jeune couple: Lucas Fowler, un Australien de 23 ans, et son ami américain Chynna Deese, 24 ans.

Le Manitoba est une province du cœur du Canada réputée pour son hospitalité, avec des zones de marais infestées de moustiques et fréquentées par des ours et des loups. Deux avions L'Aviation canadienne était déployée à cette fin: un C130 Hercules et un CP-140 Aurora, un avion de patrouille à long rayon d'action doté d'un équipement de surveillance sophistiqué, notamment de caméras infrarouges.

>> Canada: une énorme chasse à l'homme dans les bois à la recherche de deux fugitifs

La police continue de rechercher si les deux armes trouvées près des corps sont également liées aux homicides présumés des deux amis d'enfance. Le motif de ces trois meurtres reste une énigme, mais la police a promis de communiquer les résultats de l'enquête. "dans les prochaines semaines".

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.