Les danseurs de Paris se plaignent d'intimidation, de harcèlement sexuel et de mauvaise gestion

Les danseurs de Paris se plaignent d'intimidation, de harcèlement sexuel et de mauvaise gestion

P Les danseurs de ballet arisiens se sont plaints d’intimidation, de harcèlement sexuel et de gestion insatisfaisante dans un sondage interne accablant qui a été divulgué aux médias français.
Les plaintes ont été compilées dans le cadre d’une enquête menée par la «Commission d’expression artistique» interne du Ballet de l’Opéra de Paris et envoyées à 132 danseurs.
Il a constaté que 77% d’entre eux ont déclaré avoir été victimes de harcèlement sur leur lieu de travail ou avoir vu un collègue maltraité, tandis que 26% ont déclaré avoir été victimes de harcèlement sexuel ou en avoir été témoins.
Stéphane Lissner, directeur de l’Opéra de Paris, a insisté sur le fait que la compagnie de ballet avait une approche de «tolérance zéro» à ce harcèlement et a invité les danseurs à signaler tout incident. Mais 87% ont déclaré que le processus de signalement de ces problèmes n’était pas suffisamment clair ou privé.
Les plaintes pour harcèlement sont survenues trois mois après que Peter Martins, le chef de longue date du New York City Ballet, a démissionné pour des allégations d’inconduite sexuelle. Une enquête de deux mois l’a ensuite innocenté d’un comportement fâcheux.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.