Les danseurs de l'Opéra de Paris se plaignent d'intimidation, de harcèlement sexuel

Les danseurs de l'Opéra de Paris se plaignent d'intimidation, de harcèlement sexuel

PARIS (AFP) – Une enquête auprès des danseurs de ballet du prestigieux Opéra de Paris a révélé de nombreuses plaintes d’intimidation et de harcèlement sexuel, ainsi que des inquiétudes concernant le leadership de la directrice de danse Aurelie Dupont.
Dans l’enquête anonyme de l’AFP, 90% ont déclaré ne pas croire que l’entreprise était bien gérée et 77% ont dit avoir été victimes d’intimidation ou avoir été témoins d’intimidation d’un collègue.
Quelque 26% des 132 danseurs interrogés ont déclaré avoir été harcelés sexuellement au travail ou avoir été témoins d’un harcèlement sexuel.

Le chef de l’Opéra de Paris, Stéphane Lissner, s’est dit surpris que l’enquête inédite menée par un organisme interne représentant les danseurs ait été divulguée à la presse.
Il a dit qu’il y avait une “tolérance zéro” pour le harcèlement sexuel et a exhorté les danseurs qui ont fait les allégations à se manifester, tout en promettant un dialogue avec le personnel “pour considérer cela calmement et comprendre ce que les danseurs essaient de dire”.
Il a ajouté que la compagnie de ballet avait “une confiance totale dans Aurelie Dupont”, décrivant le 45-ans comme “un excellent directeur de la danse”.

Dupont, une ancienne ballerine de l’Opéra, a pris la direction de la danse en 2016 après la démission de Benjamin Millepied, le mari de l’actrice hollywoodienne Natalie Portman.
Une centaine de danseurs ont signé une déclaration commune exprimant leur consternation que l’enquête avait été divulgué.
“La divulgation de cette enquête a été faite sans le consentement des danseurs”, ont-ils déclaré.
« A aucun moment ne les artistes qui étaient interrogés ont une idée que ce document serait utilisé à des fins contraires à leurs intérêts. »
Pourtant, certains danseurs ont confirmé les plaintes à propos de Dupont.
“Le directeur actuel semble totalement incompétent en matière de management, et n’a aucun désir d’acquérir de telles compétences”, a déclaré un danseur sous couvert d’anonymat.
D’autres ont parlé d’un manque de soutien et de développement de carrière et ont déclaré que la direction de l’Opéra semblait avoir peu d’intérêt dans le dialogue avec leur personnel.
“Nous sommes des êtres humains, pas des pions qu’ils peuvent déplacer à leur guise”, se plaignait-il.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.