Les chauffeurs de taxi de Barcelone obtiennent 60% de la flotte

| |

Les chauffeurs de taxi de Barcelone obtiennent 60% de la flotte

Après d’âpres négociations entre les représentants du secteur des taxis à Barcelone et le Metropolitan Taxi Institute, ils sont aujourd’hui parvenus à ce que la flotte qui travaille chaque jour dans les rues de Barcelone reste à 60%.

Dans la zone métropolitaine de Barcelone, il existe au total 10 520 licences de taxi, avec une réduction de 20% sur le repos hebdomadaire, le parc total pour travailler en semaine est d’environ 8 000 véhicules.

Actuellement, et en raison de l’état d’alarme, le Metropolitan Taxi Institute (dépendant de l’AMB), a régulé la flotte en principe à 30%, pour modifier ultérieurement la règle en la laissant à 40%, soit 4000 véhicules.

En raison de la situation exceptionnelle de confinement, le secteur a subi une baisse de son chiffre d’affaires pouvant atteindre 90%, ce qui signifie que sur les 4 000 véhicules actuellement en service à Barcelone, il y en a plus de la moitié.

Le manque de clients dû à l’absence d’événements et à la restriction de l’ouverture des magasins a rendu impossible l’utilisation du service pour les utilisateurs de taxi.

Régulation post-urgence

Le Metropolitan Taxi Institute a informé les associations du secteur qu’il n’était pas possible de modifier la réglementation une fois que la soi-disant “nouvelle normalité” était entrée, l’intention était donc de revenir à l’état habituel de réglementation, à savoir 8000 taxis en les rues vides.

Aujourd’hui, l’IMET a pris du recul et un premier accord de 60% a été atteint. “Ce n’est peut-être pas l’idéal, puisqu’une augmentation du nombre d’utilisateurs n’est pas attendue selon 6.000 véhicules, mais c’est un chiffre qui fera au moins rentrer les chauffeurs de taxi chez eux avec une certaine facturation”, a déclaré Sergio, chauffeur de taxi AMB.

Il reviendra progressivement à la normale

Selon l’accord, auquel Todo Taxi a eu accès, la régulation de la flotte à 60% durera en principe deux semaines, pour être ensuite ajustée à 70%, avec lesquels les chauffeurs de taxi «espèrent que, désormais, elle sera activée un peu plus l’économie ».

On ne sait pas encore quand l’activité dans la capitale catalane reviendra à une possible normalité, puisque dès aujourd’hui, entrant dans la phase 3, c’est la Generalitat de Catalunya qui a le pouvoir de réglementer.

Dans ce contexte, la Catalogne ne sera en phase 3 que pendant des heures et cédera aujourd’hui la place à la “nouvelle normalité”, puisqu’elle signera un décret fixant les règles qui régiront désormais, une fois la désescalade terminée.

Quand l’économie redémarrera

Les bars et discothèques de la vie nocturne pourront désormais ouvrir avec 30% d’occupation, mais sans utiliser les pistes de danse. Les bars et restaurants peuvent occuper jusqu’à 50% des espaces intérieurs.

Quant aux théâtres, cinémas et auditoriums, ils peuvent ouvrir avec un maximum de 50% de la capacité et avec des sièges pré-attribués. Les musées peuvent admettre des groupes jusqu’à 20 personnes, et les bibliothèques peuvent accueillir jusqu’à 50% de la capacité.

En voiture, qu’il s’agisse de taxis ou de véhicules privés, un maximum de deux personnes par rangée peuvent voyager. Mais si ceux qui utilisent la voiture habitent à la même adresse, ils peuvent occuper toutes les places disponibles.

En ce qui concerne les arrivées de vols à l’aéroport Josep Tarradellas de Barcelone, Aena a signalé que, tout au long du mois de juillet, le terminal T2 restera fermé et tous les vols seront détournés vers le terminal 1.

Les chauffeurs de taxi de Barcelone obtiennent 60% de la flotte

Previous

Les producteurs de pétrole d’Opec + cherchent à combler le fossé sur l’augmentation de l’offre

Une plateforme d’achats en ligne pour les Vitrines de Chartres

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.