nouvelles (1)

Newsletter

Les Chartrains héroïques, mais battus face au leader Angers !

On ne peut pas faire plus décimé qu’à Chartres, lors de cette seconde phase qui a démarré avec quatre défaites en autant de matches pour la troupe de Sébastien Lambert. Déjà privé des intérieurs Federico Ucles (aponévrose) et Patrick Clerence (ischios), et malgré le retour de l’ailier Dejan Sencanski, toujours handicapé par son poignet, le CCBM déplorait pour ce déplacement, hier, chez le leader angevin, l’absence de son meilleur joueur et meneur Yann Siegwarth, retenu aux obsèques de sa grand-mère. En outre, s’ils étaient bien sur le parquet de Jean-Bouin, le meneur Samir Mekdad, l’arrière Paul Bouloukouet et l’ailier-fort Mounir Bernaoui, touchés par de la bobologie cette semaine, étaient loin d’être à 100 %, selon le manager Milan Vasic, inquiet avant la rencontre. C’est donc à neuf, avec le jeune Olivier Kabongo, deux minutes de temps de jeu cette saison (!), que les Chartrains se présentaient face à une Etoile, elle, au grand complet (12 hommes, et qui ont joué) et bien décidée à se rapprocher un peu plus de la ProB…

Mekdad en feu !

Alors comme disait Géronte, personnage moliéresque, qu’allait faire ce Chartres-là dans cette galère ? Et bien, ce Chartres-là a fait plus que de la résistance. Il a mené la vie dure au leader incontesté jusqu’ici de la N1. Pendant plus de trois quart-temps et demi, Angers n’en a pas mené large.

Kévin Thalien retrouve Angers

Les Chartrains attaquaient pied au plancher cette rencontre a priori déséquilibrée. Mekdad, pourtant annoncé souffreteux, plaçait quelques mines bien ciblées et était déjà à onze unités après sept minutes (15-20). Mais il n’y avait pas que l’Algérien qui était dans le ton. Thalien, écarté de Jean-Bouin après six matches la saison passée par les dirigeants angevins, allumait aussi à 3 points, si bien que le CCBM atteignait le premier quart avec un pécule de 7 points (24-31, 10’).
Mais on n’avait encore rien vu des capacités des Chartrains qui continuaient à faire mal à longue distance. Les coéquipiers du capitaine Clerence, en civil sur le banc, étaient sur un nuage lors de cette première période et allaient compter jusqu’à 15 points d’avance (37-52, 18’) sur un nouveau panier de Mekdad. L’ancien joueur de Limoges était pointé à 22 unités et Chartres à 58 à la pause (52-58) face à des Angevins qui restaient dans la course, même si leur leader Akaemji Williams n’était pas encore sorti de sa boîte – deux petits points pour l’Américain.
Avant le retour sur le parquet, la question : combien de temps allait résister ce CCBM, déjà héroïque ? La réponse n’était pas à trouver dans le troisième acte. Bien que bousculé par l’ancien de Boulazac Stephan Gauthier et l’ex-pensionnaire de Rueil Karim Gourari (66-64, 26’), les Chartrains restaient au contact. Et faisaient même mieux en gardant la main à l’issue du troisième quart grâce au percutant Doumbia (77-80, 30’).

Chartres craque dans le money-time

Mais ce qui devait arriver arriva. À l’entame du round décisif, Chartres craquait sous les coups de boutoir de Williams enfin libéré. Le natif de Detroit inscrivait 13 points dans cette période et faisait basculer le match, presque à lui tout seul, sous la forme d’un 13-0 (86-87, 35’puis 99-87, 39’). Cette fois, la messe était dite. Chartres en panne d’essence ne parvenait pas à trouver ses intérieurs Mukuna et Bernaoui qui avaient déjà tout donné. Angers pouvait dérouler et s’offrir une victoire au forceps, mais ô combien précieuse. Avec désormais deux points d’avance sur Poitiers et le point-average sur le PB86, on voit mal qui pourrait arrêter les hommes de Sylvain Delorme vers leur rêve de ProB…

UNEGERS (Maine-et-Loire, salle Jean-Bouin). Etoile Angers bat C’Chartres BM 101 à 89 (mi-temps : 52-58) (quart-temps : 24-31, 28-27, 25-22, 24-9). Arbitres : MM. Lohezic et Niang. Spectateurs : 2.000 environ.
Angers : Gauthier (13), Smock (7), Gourari (17), Eboh (7), Williams (15) puis Choua (13), Haddad (10), Nkounkou (4), Morose (4), Lavieille (2), Real (0), Malonga (9).
49% de réussite aux tirs (39/71) dont 41% à 3 points (14/34). 80% aux lancers-francs (17/21). 36 rebonds (Gourari, 8). 19 balles perdues. 28 fautes.
C’Chartres BM : Thalien (19), Bouloukouet (0), Bernaoui (9), Mekdad (23), Mukuna (10) puis Doumbia (11), Kabongo (-), Békoulé-Ekambi (8), Sencanski (9).
54% de réussite aux tirs (29/53) dont 36% à 3 points (8/22). 71% aux lancers-francs (23/32). 29 rebonds (Bernaoui, 7). 22 balles perdues. 19 fautes.
Écart : +12 pour Angers (99-87, 39’) ; +15 pour Chartres (37-52, 18’).

Jean-André Provost

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT