Les cellules CAR-T, un traitement révolutionnaire est en train d'émerger

La modification génétique des cellules des personnes atteintes de cancers du sang est la dernière découverte médicale dans le traitement des hémopathies malignes, révèle Le parisien

Ce traitement est possible grâce à la thérapie génique des cellules CAR-T, qui a pour principe d'éduquer certaines cellules immunitaires du patient, les lymphocytes T, afin qu'ils reconnaissent spécifiquement les cellules tumorales et les attaquent », explique la Ligue contre le cancer.

Fabriquées aux États-Unis, ces cellules sont la nouvelle révélation médicale de l'année. La spécificité de ce traitement réside dans sa adaptation à chaque patient : les lymphocytes T du patient sont modifié en laboratoire fournir un récepteur (Car ou T, selon le type de cancer) qui luttera contre les cellules cancéreuses.

Résultats inattendus

Il y a environ 137 types de cancers du sang et affections associées. Les principaux cancers du sang sont leucémie et lymphome. Certains d'entre eux sont réfractaire traitements traditionnels, d'où la nécessité de trouver un traitement plus puissant. Chaque année, 35 000 personnesles adultes et les enfants sont touchés par le cancer du sang. Le traitement a déjà été testé en France sur une trentaine de personnes.

Même si le CAR-T ne concernera finalement queune poignée de patientsle lymphome réfractaire est le sixième cancer de France chez l'adulte. Le taux de rémission sur trois ans des patients atteints de leucémie aiguë réfractaire est de 83% avec l'aide des cellules CAR-Tcontre 15% avec un traitement conventionnel. Résultats inattendus.

Dans une interview avec Parisien, Nicolas Boissel, responsable de l'unité d'hématologie pendant 15-25 ans à l'hôpital Paris Saint-Louis, explique les effets exceptionnels des CCR. "C'est l'avance la plus significative dans la prise en charge de certains cancers du sang. (…) Grâce à CAR-T, nous réussissons à éradiquer la tumeur chez certains patients en impasse thérapeutique, dont l'espérance de vie était inférieure à six mois. Plus que prometteur, c'est révolutionnaire".

Étendre les T-CAC à d'autres cancers

Les résultats du traitement seront au-delà des attentes des scientifiques. À tel point que l'ANSM (l'Agence nationale pour la sécurité des médicaments et des produits de santé) a fourni aux laboratoires (y compris à la société suisse Novartis) des autorisations temporaires d'utilisation. Conséquence: la mise sur le marché de ce nouveau traitement révolutionnaire sera bientôt possible.

Ce qui permet aux patients d'éviter les traitements lourds. Pour Nicolas Boissel, l'évolution de la recherche sur CAR-T pourrait permettre de "contester la greffe de moelle (…) Des recherches sont en cours pour le traitement des cancers dits solides, tels que les tumeurs cérébrales", explique-t-il. Selon lui, les prochaines années seront " Années CAR-T en médecine".

L'éditeur vous recommande


Lire la suite

.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.