Les adultes et les enfants doivent bouger davantage pour rester en forme à l’ère de la pandémie: OMS

| |

Par Stephanie Nebehay

GENÈVE (Reuters) – Tous les adultes devraient faire un minimum de 150 minutes d’activité physique vigoureuse par semaine, encore plus vitale pour le bien-être et la santé mentale à l’ère du COVID-19, a déclaré mercredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans son première orientation depuis une décennie.

Il a recommandé que les enfants et les adolescents fassent en moyenne une heure d’exercice physique par jour et limitent leur temps devant les écrans électroniques.

Et les personnes de tous âges doivent compenser leur comportement sédentaire croissant par une activité physique pour éviter les maladies et ajouter des années à leur vie, a déclaré l’OMS, en lançant sa campagne «Chaque mouvement compte».

«L’augmentation de l’activité physique permet non seulement de prévenir et de gérer les maladies cardiaques, le diabète de type 2 et le cancer, mais aussi de réduire les symptômes de dépression et d’anxiété, de réduire le déclin cognitif, y compris la maladie d’Alzheimer, et d’améliorer la mémoire», a déclaré Ruediger Krech, directeur de la promotion de la santé à l’OMS. point de presse.

Pourtant, un adulte sur quatre et un «stupéfiant» quatre adolescents sur cinq ne font pas assez d’activité physique, ce qui peut inclure la marche, le vélo, le jardinage et le nettoyage, a déclaré l’OMS.

“Ces directives soulignent ce que beaucoup vivent pendant les restrictions COVID qui sont appliquées partout dans le monde. Et c’est qu’être actif tous les jours est bon non seulement pour notre corps mais aussi pour notre santé mentale”, a déclaré Fiona Bull, responsable de l’activité physique de l’OMS. unité.

«Téléphonez à un ami et suivez des cours en ligne ensemble, aidez les membres de votre famille, faites-le en famille. Et quand vous le pouvez, sortez», dit-elle.

La recherche sur les effets néfastes du comportement sédentaire s’est développée au cours de la dernière décennie, menant au nouveau conseil, a déclaré Bull.

“Cela limite le temps sédentaire et fait plus d’activité pour compenser le temps sédentaire, en particulier pour ceux qui font de longues heures de sédentarité, ce qui inclut beaucoup de personnes qui ont des environnements de travail basés sur le bureau”, a-t-elle déclaré. “Pour les enfants, nous leur recommandons également de limiter le temps sédentaire, en particulier le temps passé devant un écran.”

Les femmes enceintes et les mères post-partum sont désormais incluses dans les recommandations de 150 à 300 minutes d’activité aérobie modérée à vigoureuse par semaine pour les adultes.

Cela apporte des avantages pour la santé de la mère et du bébé, selon Juana Willumsen, une responsable technique de l’OMS. «Par exemple, il y a une réduction de 30% du diabète gestationnel chez les femmes qui sont physiquement actives pendant la grossesse», dit-elle.

Il est conseillé aux adultes de plus de 65 ans d’ajouter du renforcement musculaire et des activités axées sur l’équilibre et la coordination pour aider à prévenir les chutes plus tard.

Les appareils portés au poignet ou à la hanche qui suivent l’activité physique sont utiles pour tous, a déclaré Bull.

«Surveiller votre niveau d’activité est une très bonne rétroaction», a-t-elle déclaré. “C’est important parce que nous avons tendance à penser que nous pourrions être plus actifs. Nous avons tendance à sous-estimer le temps que nous passons sédentaires.”

(Reportage de Stephanie Nebehay; Montage par Nick Macfie)

Previous

Biden donne un discours de Thanksgiving pour rassurer les Américains

Covid Combat Fatigue: les médecins et les infirmières courent à vide

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.