L'équipe de Google démissionne suite à une mission de moteur de recherche en Chine censurée

Sept employés de Google ont démissionné en invoquant le manque de transparence de l’entreprise après que l’internaute eut imprimé ses efforts pour rentrer en Chine via une mission censurée baptisée «Dragonfly». discussions sur les composants d'éthique et de transparence chez Google. "Trois sources au courant du sujet ont confirmé l'existence du dossier, qui est largement composé d'ingénieurs d'outils dont les compétences chez Google varie entre un et 11 ans", a rapporté BuzzFeed Info. Jack Poulson, scientifique chevronné de Google, qui travaillait pour Google à Toronto avant la fin du mois de Environ 1 000 membres du personnel ont signé une lettre ouverte demandant au cabinet d’être clair en ce qui concerne la mission et d’inventer une activité d’évaluation éthique qui choisit le personnel exécutable et non plus les cadres supérieurs moraux, en accord avec un document de CNET. "Les démissions rapportées illustrent une atmosphère culturelle piquante chez Google, le personnel a été plus franc, une technique sans précédent de la part de la direction de l'entreprise", ajoute le document de CNET. (AI) Le scientifique en chef, Fei-Fei Li, serait modifié par Andrew Moore, doyen du College of Computer Science de l’Université Carnegie Mellon. Selon Google, le lancement d’une version censurée de son moteur de recherche en Chine Pacific, chef de file des composants de libre expression de la firme, connu sous le nom de «commutateur terne». Le moteur de recherche grand avait lancé un moteur de recherche en Chine en 2006 mais en 2010, le gouvernement chinois a tenté de restreindre la liberté d’expression et de bloquer les sites Internet.
Première impression: 15 sept. 2018 17:11 IST

Lire la suite

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.