L’entrepreneur cinématographique montréalais Mel Hoppenheim est décédé

Melvin “Mel” Hoppenheim, cinéaste montréalais de renom, directeur de la photographie, philanthrope et entrepreneur, est décédé.

“Il était un pionnier de l’industrie cinématographique canadienne et un visionnaire avec une liste remarquable de réalisations, dont la construction de MELS Studios”, a déclaré MELS Studios sur sa page Facebook.

Le Conseil du cinéma et de la télévision du Québec l’a également qualifié de pionnier sur sa page Facebook, affirmant qu’«il était aussi un philanthrope qui a contribué au parcours de nombreux talents, créateurs et techniciens du Québec».

Né en 1937, Hoppenheim a grandi à Montréal et est décédé mercredi entouré des siens. Il avait une longue histoire non seulement dans l’industrie de la viande et du cinéma, mais aussi dans la contribution à la communauté.

Selon sa nécrologie, Hoppenheim était profondément engagé envers la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal et siégeait à son conseil d’administration depuis 1989. Lui et sa femme, Rosemary Schirmer, étaient de généreux donateurs de l’Institut.

Il a porté plusieurs autres chapeaux dans la communauté, notamment celui de président de l’Appel juif unifié (CJA) et de membre du conseil d’administration de l’Hôpital de Montréal pour enfants.

Né en 1937, Hoppenheim a fondé Panavision Canada en 1965, fournissant des caméras et d’autres équipements de prise de vue à l’industrie de la télévision et du cinéma. Six ans plus tard, il a ouvert un autre magasin à Toronto, puis à Vancouver cinq ans plus tard.

En 1988, il acquiert le Théâtre Expo dans le quartier de la Cité du Havre à Montréal, près d’Habitat 67, et construit cinq studios qui deviendront MELS Cité du Cinéma, fournissant ce qui a été présenté comme les plus grands studios de son et de scène en Amérique du Nord.

Pendant 33 ans, Hoppenheim a travaillé en étroite collaboration avec son associé, Michel Trudel.

“Mel, tu as été une très bonne partenaire. Merci pour ces merveilleuses années”, a écrit Trudel sur Facebook.

“Tu resteras à jamais dans nos mémoires.”

Mel Hoppenheim a été nommé membre de l’Ordre du Canada par le gouverneur général David Johnston à Rideau Hall à Ottawa en 2015. (Justin Tang/La Presse canadienne)

Alors que son entreprise continuait de croître, Hoppenheim, père de huit enfants, a continué à redonner.

En 1997, Hoppenheim a fait don d’un million de dollars à l’Université Concordia de Montréal pour soutenir les programmes de cinéma de l’école et le département de cinéma de l’université a rapidement été renommé l’École de cinéma Mel Hoppenheim.

« Passionné du septième art et visionnaire, Mel Hoppenheim a été un véritable pionnier de notre cinéma et du développement, ici, de son industrie, notamment avec la construction des studios MELS », a déclaré Pierre Karl Péladeau, président-directeur général de Quebecor Inc., sur Twitter jeudi.

Les actifs de Quebecor comprennent MELS, qui possède des installations à Montréal, sur la Rive-Sud et à Québec.

Les réalisations cinématographiques de Hoppenheim lui ont valu un Oscar, un prix Génie et un grand prix spécial des Amériques du Festival des films du monde de Montréal.

Hoppenheim a également reçu l’Ordre du Canada en 2015 pour sa contribution à l’industrie cinématographique du pays.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT