Home » Le volcan Taal reste agité alors que les émissions de dioxyde de soufre et les tremblements de terre persistent – Phivolcs

Le volcan Taal reste agité alors que les émissions de dioxyde de soufre et les tremblements de terre persistent – Phivolcs

by Nouvelles

Les sismologues de l’ÉTAT surveillent de près le volcan Taal car il continue d’émettre du gaz à haute teneur en dioxyde de soufre (SO2) et des tremblements de terre volcaniques manifestes après l’éruption de la semaine dernière.

Interrogé sur la possibilité d’abaisser le statut d’alerte du volcan Batangas, Renato Solidum Jr., chef de l’Institut philippin de volcanologie et de sismologie (Phivolcs), a déclaré que le niveau d’alerte 3 resterait car le magma s’élevant de son cratère principal pourrait provoquer une éruption explosive. .

“Sur la base des paramètres surveillés, il n’y a pas encore de tendance à la baisse. La procédure d’arrêt ou l’abaissement du statut d’alerte qui est suivi correspond à deux semaines de tendance à la baisse continue”, a-t-il déclaré au Manila Times via Viber.

Il a réitéré que si les paramètres surveillés sont en baisse, ce serait le moment d’abaisser le statut d’alerte du volcan.

Avec l’émission élevée continue de gaz SO2 et l’enregistrement de tremblements de terre volcaniques, il reste la possibilité d’une autre éruption bien qu’elle ne soit pas aussi explosive que l’année dernière, a déclaré Solidum.

Au cours des dernières 24 heures, Solidum a déclaré que le Taal Volcano Network (TVN) avait enregistré 39 tremblements de terre volcaniques, dont deux tremblements de terre volcaniques d’une durée de trois à cinq minutes, 35 tremblements de terre volcaniques à basse fréquence, deux tremblements de terre hybrides et un tremblement de fond de faible niveau.

Quelque 5 299 tonnes de SO2 ont été crachées le 5 juillet.

Il a déclaré que des niveaux élevés d’émissions de gaz SO2 et de panaches riches en vapeur qui ont atteint jusqu’à 3 000 mètres de haut avant de dériver vers le sud et l’est ont été générés par le cratère principal du volcan.

“Il est rappelé au public que l’ensemble de l’île du volcan Taal (TVI) est une zone de danger permanent (PDZ), et l’entrée dans l’île ainsi que dans les villages à haut risque des villes d’Agoncillo et de Laurel doit être interdite en raison de la risques de courants de densité pyroclastiques et de tsunami volcanique en cas de fortes éruptions”, a déclaré le chef de Phivolcs.

Il a réitéré son avertissement selon lequel toutes les activités sur le lac Taal ne devraient pas être autorisées et les communautés environnantes sont invitées à rester vigilantes et à prendre des mesures de précaution contre d’éventuelles cendres et vog en suspension dans l’air.

Solidum avait déclaré que le niveau d’alerte pourrait être augmenté si les éruptions phréatomagmatiques (combinaison d’eau et de magma) persistaient.

Il a déclaré que le volcan agité agissait comme un “système ouvert” où il y a moins de pression par rapport à son éruption de janvier 2020, qui a commencé par une petite explosion, augmentant en ampleur en raison de la pression.

“C’est maintenant différent parce que le volcan s’est dégazé, ce qui aide à éliminer la pression et même s’il a commencé par une petite éruption, nous ne nous attendons pas à ce qu’il soit aussi grave que l’année dernière”, a déclaré le chef de Phivolcs.

Il a déclaré que l’éruption de l’année dernière était un système fermé dans lequel le magma collecté sous le volcan était sous pression et “quand il est entré en éruption, le magma a augmenté rapidement et fortement contrairement au scénario actuel dans lequel le magma a déjà été dépressurisé en raison du dégazage continu”.

Pour l’instant, Phivolcs a déclaré n’avoir enregistré aucun mouvement de magma le long des évents, ce qui pourrait être détecté à l’aide de son réseau sismique.

Solidum a assuré que l’activité sismique actuelle du volcan ne provoquerait pas le mouvement de la faille de la vallée ouest (WVF) et d’autres lignes de faille.

WVF est l’un des deux principaux segments de failles du système de failles de la vallée qui traverse les villes de Marikina, Quezon City, Pasig, Makati, Taguig et Muntinlupa dans la région métropolitaine de Manille.

“Aucun tremblement de terre ne sera déclenché le long de la faille à cause du Taal (volcan). Les tremblements de terre volcaniques sont généralement faibles et ne sont généralement pas ressentis même par ceux qui se trouvent à proximité du volcan”, a déclaré Solidum.

.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.