Le troisième jour: le thriller addictif, troublant, déconcertant et implacable de Neon

LA REVUE: Les horreurs rurales ont toujours produit des tensions particulièrement virulentes d’effroi et de peur.

Des histoires comme L’homme en osier, Village des damnés, Délivrance et Midsummer, où les citadins ont erré dans les villages et les hameaux où ils font les choses un peu différemment, semblent vivre plus longtemps dans la mémoire que d’autres formes de films d’horreur.

Maintenant, HBO s’est joint à la fête avec une série en six épisodes (dont deux épisodes projetés au Festival international du film de Toronto de cette année) qui offre certains des drames les plus troublants, déconcertants et implacables que vous verrez à l’écran cette année.

L'épisode d'ouverture du Third Day est une masterclass en tension soutenue.

Néon

L’épisode d’ouverture du troisième jour est une masterclass en tension soutenue.

LIRE LA SUITE:
* Long Way Up: Ewan McGregor et Charley Boorman livrent un autre tour passionnant
* Dix des meilleurs films inspirés du 11 septembre (et où vous pouvez les regarder)
* The Empire Strikes Back est de retour, prouvant pourquoi 1980 a été la plus grande année cinématographique
* TV à ne pas manquer en septembre: Netflix’s Away, le nouveau Fargo de Neon et plus

Apporté à nous par le génie maléfique qui a donné le monde utopie (dont le remake américain débarque sur Amazon Prime Video plus tard ce mois-ci), Le troisième jour (qui commence la projection le 15 septembre sur Neon et SoHo), dans un premier temps, est l’histoire de Sam (Jude Law).

Lorsque nous le rencontrons, il est au téléphone avec sa femme, désespéré de savoir ce qui a été pris dans le vol de leur entreprise de jardinerie. Sam est particulièrement préoccupé par une grande quantité d’argent qu’il avait caché dans un tiroir, destiné à un homme dont la décision pourrait faire ou défaire leur avenir.

Mais, à ce stade, Sam est apparemment aux prises avec un passé troublé. Engageant un t-shirt d’enfant dans un ruisseau, il éclate en larmes incontrôlables tandis que Florence + la Machine Les jours de chien sont terminés hurle de ses écouteurs.

Paddy Considine et Emily Watson ne sont que deux des mystérieux résidents du troisième jour de l'île d'Osea.

Néon

Paddy Considine et Emily Watson ne sont que deux des mystérieux résidents du troisième jour de l’île d’Osea.

Sa mélancolie est cependant interrompue par une scène effrayante. Seule l’intervention rapide de Sam empêche une jeune fille de réussir à se suicider. Le suppliant de ne pas impliquer ni la police ni un hôpital, Epona (Jessie Ross) accepte à contrecœur de laisser Sam la ramener chez elle. À sa grande surprise, c’est l’île voisine d’Osea, un endroit accessible uniquement, lorsque la marée le permet, par une chaussée.

Déterminée à assurer sa sécurité, Sam, sur la recommandation d’Epona, cherche les propriétaires de pub locaux les Martins (Paddy Considine et Emily Watson). Bien que moins que courtois l’un envers l’autre, les deux hommes accueillent Epona à bras ouverts et un mot gentil.

L’après-midi de Sam devient de plus en plus chargé. Un texto annonce que l’argent manque, un message aggravé par le fait qu’il ne semble pas pouvoir recevoir davantage de réception cellulaire. Ensuite, il y a la petite question de la marée montante et le fait que sa voiture est maintenant bloquée et que personne ne semble savoir où se trouve le propriétaire du véhicule incriminé.

Helen de Naomie Harris occupe le devant de la scène dans la seconde moitié de The Third Day.

Néon

Helen de Naomie Harris occupe le devant de la scène dans la seconde moitié de The Third Day.

“Vous ne croirez pas de quoi ces gens sont capables.” La vantardise conviviale du propriétaire de Considine ressemble plus à une menace dans un épisode d’ouverture qui est une masterclass en tension soutenue.

Directeur Marc Munden (utopie et le remake cinématographique de ce mois-ci Le jardin secret) fait un excellent usage des reflets, des changements de lumière et du front plissé en permanence de Jude Law pour maintenir le public sur le bord de son siège. Un cadrage intelligent et parfois un travail de caméra portatif étourdi gardent également le spectateur hors de propos et vous entraînent dans le «sort» de Sam, bien que le script tournoyant et tordu de Kelly jette beaucoup de harengs rouges, de mauvaises directions et un sentiment général que les choses ne sont peut-être pas tout à fait ce que ils semblent.

Que la seconde moitié de cette série en six parties se concentre sur «l’expérience insulaire» d’un personnage totalement différent (le vétérinaire de Naomie Harris et ses deux filles), quelques mois plus tard au même endroit (mais à une saison de l’année très différente qui permet une esthétique complètement différente), ne fait qu’ajouter au sentiment addictif de mystère, d’intrigue et de terreur qui imprègne ce thriller magnifiquement exécuté.

Le troisième jour fait ses débuts sur SoHo et Neon à 21h30 le mardi 15 septembre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.