nouvelles (1)

Newsletter

Le sujet “en série” Adnan Syed, condamné à perpétuité pour le meurtre de son ex-petite amie, est libre après 23 ans

Adnan Syed, l’homme de Baltimore condamné à la réclusion à perpétuité pour le meurtre de son ex-petite amie Hae Min Lee en 1999, a été libéré lundi après qu’un juge a annulé sa condamnation pour manquements matériels.

La juge du tribunal de circuit de la ville, Melissa Phinn, a déclaré que les procureurs du procès n’avaient pas correctement remis aux avocats de la défense des preuves qui auraient pu désigner d’autres suspects dans le meurtre de Lee. Un examen de cas d’un an a abouti à deux suspects alternatifs.

Syed a été retrouvé coupable de meurtre au premier degré, de vol, d’enlèvement et de séquestration en 2000. Les procureurs l’ont dépeint comme un amant méprisé qui étranglé Lee à mort avec l’aide d’un ami avant de cacher son corps à Leakin Park.

L’affaire est devenue le sujet de la première saison du frapper le podcast “Serial”, qui a déclenché une véritable fièvre de podcasting. Une docu-série HBO de 2019 intitulée “The Case Against Adnan Syed” a également offert un examen plus approfondi de la question.

Plus de NextShark : Taïwan appelle à changer le nom de “hymen”, qui se traduit par “membrane de virginité” en mandarin

Syed, qui a été remis en détention à domicile, était derrière les barreaux depuis 23 ans. La décision du juge Phinn lundi n’indique pas l’innocence de Syed; au contraire, il devra maintenant faire face à la possibilité d’un nouveau procès.

“Nous ne déclarons pas encore qu’Adnan Syed est innocent”, a déclaré la procureure de l’État de Baltimore, Marilyn Mosby, après la décision. “Mais nous déclarons que dans l’intérêt de l’équité et de la justice, il a droit à un nouveau procès.”

Phinn a donné aux procureurs 30 jours pour décider de faire pression pour un nouveau procès ou d’arrêter l’affaire. L’État attendrait une analyse ADN qui pourrait établir le lien de Syed avec le meurtre de Lee.

Plus de NextShark : Le Japon ouvre le premier centre de soutien aux athlètes LGBT à Tokyo avant les Jeux olympiques

Pendant ce temps, la famille de Lee est choquée par la tournure des événements.

“Je vis avec ça depuis plus de 20 ans, et chaque jour quand je pense que c’est fini, chaque fois que je pense que c’est fini ou que c’est terminé, ça revient toujours”, son frère, Young, dit au tribunal via Zoom. « Et il n’y a pas que moi. Ça me tue, et ça tue ma mère.

Aucun des deux suspects alternatifs – qui ont été identifiés depuis 1999 – n’a été nommé lundi. Cependant, les deux auraient été documentés comme ayant été violents envers les femmes.

Plus de NextShark : La Chine commence à réprimer les émissions pour enfants en interdisant la série japonaise populaire “Ultraman Tiga”

Image sélectionnée via HBO (à gauche) et Actualités WMAR-2 (droit)

Plus de NextShark : Biden prend des mesures pour lutter contre la haine anti-asiatique déclenchée par la pandémie

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT