nouvelles (1)

Newsletter

Le Sri Lanka demande à la CPI d’enquêter sur les “allégations de matchs truqués” dans une série pakistanaise | Criquet

Sri Lanka Cricket (SLC) a déclaré avoir demandé au Conseil international de cricket (ICC) d’enquêter sur les “allégations de matchs truqués” concernant la série de tests à domicile contre le Pakistan qui s’est tenue en juillet. L’évolution survient deux semaines après que le membre de l’opposition au parlement sri-lankais Nalin Bandara a fait les allégations dans la série qui s’est jouée à Galle et s’est terminée par un match nul 1-1.

“Le comité exécutif du SLC a décidé aujourd’hui d’inviter M. Alex Marshall, directeur général de l’unité anti-corruption de la CPI au Sri Lanka pour enquêter sur les récentes allégations de matchs truqués faites par un parlementaire concernant la tournée récemment conclue au Pakistan”, a déclaré le SLC dans un communiqué. .

“Sri Lanka Cricket, en tant que membre à part entière de la CPI et mandaté pour maintenir l’intégrité du jeu aux niveaux national et international, estime que c’est la bonne ligne de conduite à suivre à la lumière des récentes allégations faites par les personnes susmentionnées. parlementaire, qui ont causé d’immenses dommages à la réputation de Sri Lanka Cricket et de ses parties prenantes », a-t-il ajouté.

Le Pakistan avait remporté le premier Test, disputé du 16 au 20 juillet, par quatre guichets. Le deuxième test a ensuite été joué du 24 au 28 juillet et le Sri Lanka a remporté le match par 246 points, égalisant ainsi la série. La série a été jouée au plus fort de la crise économique du Sri Lanka cette année, qui a vu des mois de troubles politiques, des coupures de courant et des pénuries de carburant à l’échelle nationale.

Le cricket au Sri Lanka a été en proie à des luttes intestines et à des différences politiques entre les parties prenantes. Parallèlement, la compétitivité de l’équipe nationale masculine a également connu une forte baisse depuis tous les formats au cours de la dernière décennie. L’ancien ministre des Sports, Harin Fernando, a déclaré que la CPI considérait le Sri Lanka comme l’une des nations les plus corrompues au monde sous sa responsabilité. L’un de ses prédécesseurs, Mahindananda Aluthgamage, a déclaré au Parlement l’année dernière que les matchs truqués étaient monnaie courante au Sri Lanka.


Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT