Le SBU a dénoncé un responsable des forces armées ukrainiennes qui collectait des données classifiées – photo

| |

Le service de sécurité ukrainien a empêché le transfert éventuel de données classifiées sur les unités de défense aérienne ukrainiennes aux services spéciaux russes. Vedomosti a été secrètement récupéré par un responsable de l’une des unités militaires de l’armée de l’air des forces armées ukrainiennes dans la région de Vinnitsa.

Ceci est rapporté sur site Internet SBU. Le traître a copié illégalement des documents secrets de la défense et les a conservés sur son lieu de résidence (pour voir la photo, faites défiler vers le bas de la page).

Au cours des actions d’enquête, des matériaux obtenus illégalement ont été confisqués à l’agresseur sur les systèmes de protection des installations de défense nationales, y compris les unités d’aviation militaire.

Les informations sur l’implication du militaire dans le réseau de renseignement des services spéciaux russes sont en cours de vérification. Cette version est étayée par le fait que ses deux proches parents ont volontairement acquis la nationalité russe.

Vidéo du jour

Selon l’enquête, jusqu’en 2017, des proches vivaient en permanence sur le territoire de Crimée. Dans le même temps, l’un d’eux a caché la présence de la nationalité russe lors de son entrée dans un établissement d’enseignement supérieur des forces armées ukrainiennes. Actuellement, il s’est vu refuser l’accès aux secrets d’État et a été rétrogradé des rangs d’une université militaire.

Des poursuites pénales ont été ouvertes en vertu de l’article « Divulgation d’informations de nature militaire constituant un secret d’État, ou perte de documents ou de matériels contenant de telles informations » du Code pénal ukrainien.

Toutes les circonstances de l’activité illégale sont établies et la poursuite des coupables se prépare.

Des informations secrètes ont été secrètement recueillies par un responsable de l'une des unités militaires
Ses proches ont obtenu la nationalité russe

Comme l’a signalé OBOZREVATEL, les agents du SBU détenu l’un des organisateurs le soi-disant « référendum » dans la région de Donetsk. L’auteur a incité les habitants du Donbass à arracher les drapeaux de l’Ukraine et à voter pour l’adhésion de la région à la soi-disant RPD.

Après avoir commis des actes criminels dans la région de Donetsk, l’homme s’est longtemps caché de la loi dans la Crimée temporairement occupée.

Auparavant, le SBU avait arrêté un habitant de la région de Louhansk, qui servi dans les soi-disant « forces spéciales du ministère de la Sécurité de l’État de la LPR ».

Selon les forces de l’ordre, l’homme a participé à la saisie de l’aéroport de Luhansk. En outre, le délinquant se cachait depuis longtemps sur le territoire de la Fédération de Russie.

Previous

Scholz devient nouveau chancelier : – Une ambiance pleine de confiance – VG

Veillée organisée pour Ahmaud Arbery devant le palais de justice de Géorgie alors que le jury entame ses délibérations

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.