Le Royaume-Uni confronté à une pénurie de nourriture, de carburant et de médicaments dans le Brexit sans accord: Times, citant des documents officiels

0
50

LONDRES (Reuters) – La Grande-Bretagne sera confrontée à une pénurie de carburant, de denrées alimentaires et de médicaments si elle laisse l'Union européenne sans accord de transition, brouille les ports et impose une frontière dure en Irlande, selon une fuite de documents officiels publiée par le Sunday Times.

PHOTO DU DOSSIER: Un manifestant anti-Brexit est vu devant le Cabinet du Cabinet à Londres, le 29 juillet 2019. REUTERS / Toby Melville

Le Times a déclaré que les prévisions compilées par le Cabinet Office établissaient les répliques les plus probables d'un Brexit sans accord plutôt que les pires scénarios.

Selon eux, jusqu'à 85% des camions empruntant les principaux canaux de traversée du canal "pourraient ne pas être prêts" pour la douane française, ce qui signifie qu'une perturbation dans les ports pourrait durer jusqu'à trois mois avant l'amélioration de la circulation.

Le gouvernement estime également qu'une frontière difficile entre la province britannique d'Irlande du Nord et la République britannique sera vraisemblable, dans la mesure où les plans actuels visant à éviter des contrôles généralisés s'avéreront insoutenables, a déclaré le Times.

"Compilé ce mois-ci par le Cabinet gouvernemental sous le nom de code Operation Yellowhammer, le dossier offre un rare aperçu de la planification secrète réalisée par le gouvernement pour éviter un effondrement catastrophique de l'infrastructure nationale", a rapporté le Times.

"Le dossier, portant la mention" Sensible aux officiels "- nécessitant une habilitation de sécurité basée sur le" besoin de savoir "- est remarquable car il fournit l'évaluation la plus complète de la préparation du Royaume-Uni à un Brexit sans transaction."

Le Royaume-Uni se dirige vers une crise constitutionnelle dans son pays et une confrontation avec l'UE alors que le Premier ministre Boris Johnson a promis à plusieurs reprises de quitter le bloc le 31 octobre sans un accord à moins qu'il ne consente à renégocier le divorce du Brexit.

Après plus de trois ans de domination du Brexit sur les affaires européennes, le bloc a refusé à plusieurs reprises de rouvrir l'accord de retrait, qui comprend une police d'assurance à la frontière irlandaise que Theresa May, son prédécesseur, avait acceptée en novembre.

Johnson va cette semaine dire au président français Emmanuel Macron et à la chancelière allemande Angela Merkel que le parlement de Westminster ne peut pas arrêter le Brexit et qu'un nouvel accord doit être conclu si la Grande-Bretagne veut éviter de laisser l'UE sans un.

Le Premier ministre subit des pressions de la part des politiciens de tout le spectre politique pour empêcher un départ désordonné. Le chef de l’opposition Jeremy Corbyn a promis cette semaine de renverser le gouvernement Johnson au début du mois de septembre afin de retarder le Brexit.

Cependant, il n’est pas clair si les législateurs ont l’unité ou le pouvoir d’utiliser le parlement britannique pour empêcher un départ sans issue – probablement le mouvement le plus important du Royaume-Uni depuis la Seconde Guerre mondiale.

Les opposants au non-accord disent que ce serait un désastre pour ce qui était autrefois l’une des démocraties les plus stables de l’Occident. Selon eux, un divorce désordonné nuirait à la croissance mondiale, enverrait une onde de choc sur les marchés financiers et affaiblirait la prétention de Londres d’être le centre financier par excellence du monde.

Les partisans du Brexit estiment qu'il pourrait y avoir une rupture à court terme avec une sortie sans accord, mais que l'économie prospérera si elle est libérée de ce qu'ils considèrent comme une expérience d'intégration vouée à l'échec qui a conduit l'Europe à se replier derrière la Chine et les États-Unis.

Édité par Guy Faulconbridge

. (tagsToTranslate) US (t) BRETAGNE (t) UE (t) Allemagne (t) Élections / Vote (t) Europe de l'Ouest (t) Commerce international (t) Procédures judiciaires / Procédures judiciaires / décisions de justice (t) Tarifs (t ) Diplomatie / Politique étrangère (t) France (t) Gouvernement / Politique (t) Transports (TRBC) (t) Monnaies / Marchés des changes (t) Union européenne (t) Informations générales (t) Informations principales (t) Europe ( t) Irlande du Nord (t) Politique monétaire / fiscale / décideurs (t) Royaume-Uni (t) Irlande (t) États-Unis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.