Le quartier commerçant de Myeong-dong devient la ville fantôme – The Chosun Ilbo (édition anglaise): Nouvelles quotidiennes de Corée

| |

Le quartier commerçant du centre-ville de Séoul, Myeong-dong, est en forte baisse. Il est révolu le temps où les vitrines fastueuses et les étals animés de la principale zone commerçante attiraient des gens de tous âges.

Les propriétaires de magasins qui y font des affaires depuis 30 à 40 ans affirment que la pandémie de coronavirus n’est pas la seule raison pour laquelle la région se transforme en une ville fantôme.

Il y a à peine deux ans, Myeong-dong était parsemée d’affiches et de pancartes accueillant les touristes chinois, tandis que les colporteurs apprenaient le chinois et le japonais pour attirer les clients. Mais aujourd’hui, deux magasins sur trois sont vides et des panneaux «à louer» ont remplacé les bannières accueillant les touristes.

Vendredi dernier, 149 magasins sur 249 le long d’une bande de 1,2 km étaient clairement vides, ce qui se traduit par un taux de vacance d’environ 60% et est encore pire que les 38% du premier trimestre de cette année estimés par le Korea Real Estate Board .


Une rue du quartier commerçant de Myeong-dong à Séoul est déserte le 7 mai.

Un travailleur de 53 ans qui était occupé à retirer de la marchandise d’un magasin aux volets fermés a déclaré: «Les magasins qui ont fermé temporairement alors que leurs baux étaient encore en cours déménagent maintenant qu’ils expirent. Je n’ai jamais imaginé qu’un quartier commerçant aussi animé se retrouverait comme ça.”

Myeong-dong a été plus durement touchée que d’autres régions lorsque le tourisme s’est arrêté parce qu’il s’était concentré uniquement sur le marché touristique. Kim Seok-soo (62 ans), qui dirige un café depuis 29 ans, a déclaré: «Même jusqu’au début des années 2000, il y avait beaucoup de magasins uniques à Myeong-dong, mais ils se sont tous transformés en magasins de cosmétiques destinés principalement à des étrangers. Tous les efforts de marketing visaient les touristes, tandis que les clients locaux étaient ignorés, ils sont donc restés à l’écart. “

Hwang Dong-ha, chef de l’association des marchands de Myeong-dong, a déclaré: “Quelque 82 pour cent des touristes se sont dirigés vers Myeong-dong, alors les propriétaires de magasins ont tout fait pour les capturer. Les acheteurs locaux pourraient acheter un ou deux produits cosmétiques produits, mais les étrangers dépenseraient entre 1 et 2 millions de won par visite, ce qui incitait les propriétaires de magasins à se concentrer sur eux »(1 USD = 1 117 W).

Un agent immobilier de la région a déclaré: “Les clients locaux ont commencé à associer Myeong-dong aux touristes chinois. Même lorsque la pandémie prend fin, les clients coréens ne reviendront pas.”

Kim Young-keun, qui dirige un opticien depuis 1994, a déclaré: «Dans le passé, Myeong-dong était le cœur de Séoul, mais cette aura d’abriter des boutiques, des restaurants, des tailleurs et des bijoutiers établis de longue date n’existe plus. “

Les loyers élevés sont devenus un autre problème, atteignant 1 milliard de wons par 3,3 m². Hwang, de l’association des commerçants, a déclaré: «Les propriétaires d’immeubles ont réduit le loyer de 70%, mais il n’y a toujours pas de preneur. La valeur estimative de la propriété a doublé, tandis que les propriétaires supplient pratiquement les locataires de rester. Mais même si le loyer a fortement diminué, qui, sain d’esprit, penserait à investir son argent pour ouvrir une boutique ici maintenant? “

Les cosmétiques auront toujours un certain attrait pour les touristes chinois à leur retour, mais le quartier a été creusé. Myeong-dong pourra-t-il retrouver une partie de son ancienne gloire en revenant à l’essentiel? Kim, l’opticien, a déclaré: “Les propriétaires de magasins à Myeong-dong doivent réfléchir sérieusement et chercher des moyens de ramener les clients locaux.”

  • Droits d’auteur © Chosunilbo & Chosun.com

.

Previous

Le cabinet médical est toujours le meilleur choix pour la plupart des publics à la recherche de soins de santé

Bucks County Courier Times, le personnel d’Intelligencer récompensé par des prix de journalisme

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.