le projet de loi devient plus lourd pour les propriétaires

Ceci est une facture chaque année un peu plus salée pour les propriétaires immobiliers. L'impôt foncier a également augmenté de plus de 1,7% entre 2017 et 2018, après une augmentation de près de 12% au cours des cinq dernières années, un niveau cinq fois supérieur à l'inflation au cours de la même période.

L'Observatoire répertorie les 50 plus grandes villes de France. Et presque aucune n’est une exception: la taxe foncière est en hausse dans 46 d’entre elles avec des sauts parfois spectaculaires comme à Nice où elle vient d’augmenter de plus de 19%. Même chose à Villeurbanne avec une augmentation de près de 11%.

….

Presque aucune ville n'échappe à la règle. Partout ailleurs, les progrès sont beaucoup plus modérés, mais seules 4 villes ont vu leur impôt foncier baisser. C'est notamment le cas de Lille, qui vient de mettre les pieds, après une augmentation de plus de 30% au cours des cinq dernières années. "Alors que certaines municipalités ont pris conscience de l'urgence de mettre fin au dérapage du terrain fiscal, d'autres glissent lourdement", a déclaré Pierre Hautus, directeur général de l'UNPI. Pour l'association de défense des propriétaires, sans doute: certaines municipalités compensent en effet sur le dos des propriétaires la diminution des dotations et la disparition de la taxe d'habitation plutôt que de réduire leurs dépenses. L’UNPI sonne à nouveau l’alarme: les taxes foncières représentent aujourd’hui 2,3 mois de loyers pour les propriétaires qui louent leur maison.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.