nouvelles (1)

Newsletter

Le procès de l’attentat du 14 juillet à Nice s’ouvre devant le tribunal antiterroriste de Paris

PARIS — Huit personnes seront jugées lundi devant un tribunal français spécial contre le terrorisme, accusées d’avoir aidé un attaquant qui a conduit un camion sur une plage bondée le jour de la Bastille il y a six ans, tuant 86 personnes.

Au cours de deux mois et demi prévus de procédure judiciaire à Paris, les survivants et les proches en deuil raconteront les horreurs infligées dans la station balnéaire de Nice, dans le sud de la France, dans la nuit du 14 juillet 2016.

Le procès sera retransmis en direct dans un palais des congrès de Nice. Le verdict est attendu en décembre.

Des milliers d’habitants et de touristes avaient emballé la célèbre promenade de Nice sur la côte méditerranéenne ce jeudi soir d’été pour célébrer la fête nationale de la France, se promenant le long de la Promenade des Anglais avec des amis et des membres de la famille, riant et dansant sur la plage juste en dessous.

Peu de temps après la fin d’un feu d’artifice, le camion a traversé la foule sur deux kilomètres (1 ¼ mille) comme un chasse-neige, frappant personne après personne. Le bilan final est de 86 morts, dont 15 enfants et adolescents, tandis que 450 autres ont été blessés. Parmi les morts, 33 étaient des ressortissants étrangers.

L’agresseur, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, a été tué par la police peu après.

Le groupe État islamique a revendiqué le carnage. Cependant, les procureurs français ont déclaré que si Bouhlel s’était inspiré de la propagande du groupe extrémiste, les enquêteurs n’ont trouvé aucune preuve que l’EI ait orchestré l’attaque.

Les enquêteurs n’ont trouvé aucune preuve que l’un des suspects du procès en cours était directement impliqué dans le déchaînement meurtrier de cette chaude nuit d’été en 2016. Bouhlel, un Tunisien de 31 ans résidant en France, est considéré comme le seul responsable de la mort. .

Avec la mort de l’agresseur, peu s’attendent à obtenir justice.

“Nos clients attendent tout et rien du procès”, a déclaré Gérard Chelma, avocat de certaines familles de victimes. “Certains pensent que (le procès) sera inutile. D’autres espèrent des condamnations et autant d’attention qu’il y en a eu lors du procès des attentats de Paris.

Trois suspects ont été inculpés d’association de malfaiteurs pour des liens présumés avec Bouhlel. Cinq autres personnes font face à d’autres accusations criminelles, notamment pour avoir prétendument fourni des armes à l’agresseur. S’ils sont reconnus coupables, ils encourent des peines allant de cinq ans à la prison à vie.

Les débats seront retransmis en direct au Palais des Congrès Acropolis de Nice pour les proches des victimes et le grand public ne se rendant pas à Paris. L’audio du procès sera également disponible en ligne, avec un délai de 30 minutes.

————

Surk a rapporté de Nice, France.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT