Le Premier ministre australien cherche à interdire aux écoles d'expulser des étudiants gays

UNEustralia veut interdire aux écoles privées ou religieuses d’expulser des étudiants en raison de leur sexualité, a déclaré samedi le Premier ministre Scott Morrison.

Le débat sur les droits de la personne progresse à l'approche d'une élection partielle cruciale pour la coalition libérale-nationale au pouvoir de Morrison dans le siège bleu de Wentworth à Sydney le 20 octobre.

"Je prendrai des mesures pour que les amendements soient déposés dès que possible afin d'indiquer clairement qu'aucun élève d'une école non publique ne devrait être expulsé en raison de sa sexualité", a déclaré Morrison dans un communiqué.

La déclaration, qui demande au Parlement de s’attaquer à ce problème au cours des deux prochaines semaines, fait suite à une offre de soutien du plus grand parti de l’opposition, le Parti travailliste, visant à abroger les exemptions légales permettant aux écoles religieuses de discriminer.

L'archevêque Mark Coleridge, président de la Conférence des évêques catholiques d'Australie, a appelé cette semaine à l'égalité dans l'emploi et la scolarisation.

"Une fois employés ou inscrits, les membres d'une communauté scolaire catholique doivent adhérer à la mission et aux valeurs de l'école", a déclaré le quotidien Sydney Morning Herald.

Le parlement australien a voté en faveur de la légalisation du mariage homosexuel en décembre, après qu'une enquête postale nationale ait révélé une écrasante majorité en faveur des syndicats.

Morrison a déclaré que le gouvernement travaillait à travers ses réponses aux recommandations d'un comité de révision pour examiner si la modification de la loi avait restreint la liberté de religion. Les recommandations n'ont pas été rendues publiques.

.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.