Nouvelles Du Monde

Le physiothérapeute Denis Fortier : Comment améliorer votre qualité de vie et prévenir les maladies

Le physiothérapeute Denis Fortier : Comment améliorer votre qualité de vie et prévenir les maladies

Denis Fortier, physiothérapeute, s’est engagé à améliorer la qualité de vie en aidant les gens à éviter les maladies. Avec son 7e guide pratique Plus jamais malade !, il donne des conseils concrets pour prendre soin de sa santé. Nous l’avons rencontré.



Denis Fortier est animé par une grande motivation. Il croit fermement que chacun peut améliorer sa forme physique grâce à des gestes simples mais efficaces. Il témoigne avec passion de ses 30 ans de pratique en tant que physiothérapeute et souligne l’importance du rôle que les individus peuvent jouer dans leur propre bien-être, surtout dans un contexte où le système de santé laisse à désirer. Denis multiplie les interventions à la radio et sur sa chaîne YouTube, suivie par plus de 750 000 abonnés, pour sensibiliser sur les bienfaits de la marche, du sommeil et d’une alimentation saine.

« Je ressens une responsabilité qui me motive, car je sais que je peux aider les gens en partageant mes connaissances et en étant accessible. Nous savons que 70 % des maladies chroniques peuvent être évitées par la prévention, mais le Québec est en retard à ce niveau. Nous avons mené des campagnes contre le tabagisme, la vitesse et l’alcool au volant, pourquoi ne pas faire de même pour promouvoir la marche au quotidien, ou sensibiliser sur la surconsommation de sel et de sucre, ainsi que sur la malbouffe ? », déplore-t-il.

Lire aussi  Visite historique en Cisjordanie : Une délégation officielle saoudienne rencontre les responsables palestiniens

L’auteur affirme qu’il existe différentes façons de pratiquer la prévention. Il souligne que chacun a le pouvoir de prendre soin de sa santé et peut établir des bases solides pour y parvenir.

On a normalisé le dysfonctionnement de notre système de santé et notre dysfonctionnement. On s’est résignés face à notre santé et c’est ça qu’il faut changer.

Denis Fortier

L’importance des muscles

Denis Fortier met en avant dans son livre une approche qui met le muscle au centre des préoccupations, avec une série d’exercices visant à améliorer la mobilité des articulations du corps (flexions des genoux, mouvements latéraux des jambes, rotations des poignets).

« Travailler ses muscles est fondamental, car c’est ce qui fait bouger nos articulations. Le muscle sécrète des hormones, ce que l’on ignorait il y a 30 ans lorsque j’ai commencé ma carrière de physiothérapeute. Le muscle produit des myokines qui ont des effets bénéfiques pour la santé cérébrale et cardiovasculaire, en plus d’avoir une action anti-inflammatoire. Les exercices de résistance avec des bandes élastiques ou des haltères contribuent à une meilleure santé cérébrale en sécrétant des myokines bénéfiques pour le cerveau », explique-t-il. C’est pourquoi il encourage l’intégration de l’activité physique dans la vie quotidienne, que ce soit en marchant plus, en faisant du vélo ou en prenant les escaliers.

Lire aussi  « Tordu, déformé » : Nitin Gadkari envoie une notification légale au Congrès pour avoir partagé une vidéo extraite d'une interview

« On sait qu’il est recommandé de faire 10 000 pas par jour, mais on oublie souvent l’importance de la vitesse de la marche, qui est cruciale. Deux minutes d’activité intense par jour (lorsqu’on est à bout de souffle) ont des effets positifs sur la santé cardiaque et cérébrale. Il faut aussi le rappeler ! En marchant, on profite du bienfait d’être dehors, de la lumière naturelle (au moins 60 minutes), et rare sont ceux qui regrettent une balade », souligne-t-il.

Mes patients me disent qu’ils n’aiment pas faire mes exercices. Mais je les guide vers le plaisir et les bienfaits qu’ils en retirent, comme un meilleur sommeil.

Denis Fortier

Concernant les exercices, il recommande de choisir en fonction de ses valeurs et capacités, sans se culpabiliser. « S’entourer de personnes bienveillantes et inspirantes, cuisiner avec des produits frais entre amis, se montrer indulgent envers soi-même sont des petits gestes qui font la différence au quotidien », estime-t-il.

Lire aussi  Gaza : en moyenne, 13 morts dans un raid sur le camp de réfugiés de Rafah

« En tant que physiothérapeute, je suis toujours touché de voir par exemple une personne de 80 ans qui pensait ne plus jamais pouvoir courir, mais après sa rééducation, la voir courir à nouveau. Cette joie est immense et nous rappelle qu’il ne faut pas abandonner, que tout est possible », conclut-il.

Plus jamais malade !

Plus jamais malade !

Éditions Trécarré

310 pages

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT