Le PDG de VW survit au conflit du travail mais avec un rôle diminué

BERLIN — Le directeur général assiégé de Volkswagen AG a survécu à une bataille de plusieurs mois avec les dirigeants syndicaux, mais il dirigera désormais le plus grand constructeur automobile européen avec une laisse plus courte, soulevant des questions sur la vitesse et la distance qu’il peut atteindre la transformation électrique qu’il a commencée dans l’entreprise.

Le conseil de surveillance de VW a approuvé jeudi un compromis pour mettre fin au conflit entre Herbert Diess et les puissants dirigeants syndicaux de l’entreprise qui avaient demandé son éviction. Dans le cadre de l’accord, l’équipe de direction de M. Diess a été remaniée avec des gestionnaires triés sur le volet par les administrateurs de l’entreprise, qui comprennent des représentants des travailleurs.

.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT