Home » le Pays-Haut en queue de peloton

le Pays-Haut en queue de peloton

by Nouvelles

Au 11 juillet, 36,70 % des habitants de la communauté de communes du Pays-Haut Val-d’Alzette étaient complètement vaccinés contre le Covid-19. Dans le détail, la couverture vaccinale s’élève à 20,6 % pour les 20-39 ans, 34,3 % pour les 40-54 ans, 57,4 % pour les 55-64 ans, 71,6 % pour les 65-74 ans et 70,6 % pour les 75 ans et plus.

Un taux global de vaccination en retrait de 4,2 points par rapport à la moyenne nationale, mais aussi par rapport aux intercommunalités voisines. À titre de comparaison, le pourcentage de la population présentant un schéma vaccinal complet s’élevait à 40,20 % à Portes-de-France Thionville, 43,4 % à Cattenom et Environs, 41,22 % à Orne-Confluences ou encore 41,4 % dans l’Arc Mosellan.

Moins vaccinés qu’au Luxembourg

La population de la communauté de communes du Pays-Haut Val d’Alzette est la moins bien vaccinée de Moselle, devant celle de la communauté d’agglomération du Val de Fensch (35,70 %). En Lorraine, seules certaines intercommunalités de Meurthe-et-Moselle et de Meuse font moins bien, comme la communauté de communes Cœur de Pays-Haut (35,70 %). Dans la communauté d’agglomération de Longwy, le chiffre est à peine plus élevé : 36,90 % des habitants sont complètement vaccinés.

La comparaison avec le Grand-Duché est peu flatteuse pour le Val d’Alzette : au Luxembourg, 45,4 % des habitants avaient reçu leurs deux doses le 14 juillet , selon le ministère de la Santé (ils sont prêts de 50 % aujourd’hui).

Explications

Plusieurs facteurs peuvent expliquer le retard concédé par la population du Pays-Haut. Il y a d’abord le relatif éloignement des centres de vaccination : depuis la mi-juin, le plus proche se situe à vingt minutes de route (Mexy). Celui de Thionville est à trente-cinq minutes de route, tout comme celui de Serémange-Erzange , ce qui n’encourage pas la prise de rendez-vous. Une seconde explication réside dans la part importante de travailleurs frontaliers parmi la population : depuis le début du mois de juillet, ces derniers peuvent s’inscrire sur une liste d’attente en vue d’être vaccinés gratuitement au Grand-Duché. Mais cette explication vaut aussi pour les autres intercommunalités frontalières, sans que cela n’altère leur taux de vaccination.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.