Le panel Assam du MHA rend public un rapport «confidentiel» | Nouvelles de l’Inde

| |

GUWAHATI: Un comité de haut niveau constitué par le MHA pour trouver des moyens de protéger et de préserver l’identité du peuple assamais sous le Assam L’Accord de 1985 a suggéré que seules les personnes qui résidaient dans l’Assam au plus tard le 1er janvier 1951 et leurs descendants seront éligibles au garanties constitutionnelles.
Le contenu du rapport du comité de 14 membres a été soumis au centre et gouvernement de l’État en février dernier et depuis lors, elle a été secrète et aucune action visible n’a été lancée pour sa mise en œuvre malgré les assurances du Premier ministre Narendra Modi et du ministre de l’Intérieur Amit Shah.
Mardi, quatre membres du comité – les trois principaux dirigeants de Tous les étudiants de l’AssamL’Union (Aasu) et l’avocat principal de la Haute Cour de Gauhati, Nilay Dutta, ont brisé la «confidentialité» du rapport et rendu le contenu public lors d’une conférence de presse ici. Ils ont dit que le peuple d’Assam avait besoin de connaître les suggestions écrites dans le rapport pour leurs sauvegardes constitutionnelles, que le gouvernement a gardées secrètes pendant cinq mois maintenant.
Le conseiller en chef de l’AASu, Samujjal Bhattacharya, a déclaré: «Le ministre de l’Intérieur de l’Union, Amit Shah, s’est engagé au Parlement à ce que le gouvernement réponde rapidement, au fur et à mesure que le comité de l’article 6 soumettra son rapport. Nous, les membres du comité du comité, avons gardé le silence pendant les cinq derniers mois avec l’espoir que le Centre nous informera de l’état de sa mise en œuvre. Cependant, il n’y a eu aucun progrès de la part du gouvernement, ni le rapport n’a été rendu public. Les gens de l’Assam devraient connaître les recommandations du comité. C’est leur droit.
L’avocat Dutta a ajouté: “Il n’y a pas eu de violation de la confidentialité après avoir mis le rapport dans le domaine public. Le rapport lui-même a été préparé pour les habitants de l’Assam et ils ont parfaitement le droit de connaître les recommandations. En outre, toutes les recommandations que nous avons données peut ne pas être approprié et ainsi, ils peuvent recommander des modifications. »
Les garanties constitutionnelles, législatives et administratives du peuple assamais sont inscrites dans la clause 6 de l’accord, mais leur mise en œuvre n’a pas été possible en raison de l’absence d’une définition appropriée du «peuple assamais».
Le comité a suggéré au Centre de ne considérer que les personnes assamaises, qui sont des communautés tribales et autres indigènes indégènes, ainsi que tous les autres citoyens de l’Inde résidant sur le territoire de l’Assam au plus tard le 1er janvier 1951 et leurs descendants. Le rapport ajoute que cette définition du peuple assamais est dans le but spécifique de la mise en œuvre de la clause 6 de l’Accord d’Assam.
Aasu a déclaré que les principales propositions faites par le comité comprenaient la mise en œuvre complète de l’accord de 1985 dans un délai limité, car l’Accord d’Assam n’a pas encore été pleinement et efficacement mis en œuvre après 35 ans de signature le 15 août 1985. “Rapide et adéquat mesures à adopter pour sceller complètement la frontière indo-bangladaise le long de la frontière indo-pakistanaise. Jusqu’à ce que l’expulsion du flux d’étrangers déclarés après 1971 soit achevée, ils devraient être réinstallés dans des zones situées en dehors de l’État d’Assam, à titre provisoire, “a lu une déclaration publiée par le corps des étudiants, citant le rapport.
Le comité a également suggéré qu’au moins 80 pour cent des sièges parlementaires et des circonscriptions à parts égales de l’Assemblée de l’Assam soient réservés aux «Assamesepeople». L’AASU, cependant, souhaite que la réserve soit à 100% de l’organe local aux circonscriptions parlementaires
Pour l’emploi également, le comité a recommandé que 80 pour cent des postes de niveau des groupes C et D de l’administration centrale, semi-centrale, des PSU centrales et du secteur privé, y compris les établissements en mode PPP issus de l’Assam, soient réservés au «peuple assamais». Cependant, la position d’Aasu pour la même chose a été une réservation de 100 pour cent pour les groupes C et D, et 90 pour cent pour les postes de niveau des groupes A et B dans lesdites catégories en Assam.
Sur la question de la langue, il a recommandé que Langue assamaise continuera à être la langue officielle de l’Assam conformément aux dispositions de la loi sur la langue officielle de l’Assam, 1960 dans tout l’État avec des dispositions pour l’utilisation des langues locales dans la vallée de Barak, les districts de colline et les districts territoriaux de Bodoland (BTAD).

.

Previous

L’OMS, l’Italie et l’Espagne ont agi et supprimé le virus – Ultima Ora

Utilisez le lecteur d’empreintes digitales de votre écran Xiaomi comme appareil photo

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.