Le Nouveau-Mexique a l’intention d’avoir une voix dans 30 par 30 discussions

| |

Sarah Cottrell Propst, secrétaire du Département de l'énergie, des minéraux et des ressources naturelles du Nouveau-Mexique, sera l'une des panélistes de la deuxième présentation de la série de séminaires sur l'éducation au changement climatique de l'Université d'État du Nouveau-Mexique.

Les Néo-Mexicains ont des liens étroits avec la terre. De l’agriculture ancestrale au soin et à l’entretien des acequias, à l’élevage sur terre à travers de nombreuses générations, à la chasse et à la pêche, les Néo-Mexicains chérissent nos paysages magnifiques et uniques. C’est pourquoi la conservation qui honore les liens de tous les Néo-Mexicains avec la terre est si cruciale.

L’été 2021 a mis en évidence les impacts du changement climatique. Des dômes thermiques aux incendies de forêt en passant par les inondations, les effets du changement climatique se déroulent sous nos yeux. La conservation des terres naturelles et des terres de travail fait partie intégrante de notre capacité à nous adapter au changement climatique et constitue la base de l’initiative nationale visant à conserver 30 pour cent des terres du pays d’ici 2030 Le Nouveau-Mexique est unique, et notre mise en œuvre de 30 par 30 sera aussi bien.

Previous

Oklahoma City visite Los Angeles après le match de 42 points de George | Des sports

Nero The Professor danse « Bruk Up » sur « Bam Bam » de sœur Nancy lors des finales de Red Bull Dance – DancehallMag

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.