Le Nouveau-Brunswick signale un nouveau cas de COVID-19 dans la région de Fredericton

| |

HALIFAX – Le Nouveau-Brunswick signale mardi un nouveau cas de COVID-19, ce qui porte à sept le nombre total de cas actifs dans la province.

Le nouveau cas concerne une personne âgée de 40 à 49 ans de la région de Fredericton (zone 3), qui s’auto-isole maintenant. La source du cas fait l’objet d’une enquête.

«Nous n’avons pas besoin de chercher loin pour voir des rappels que le COVID-19 est toujours avec nous. C’est un fait que nous avons compris depuis le début de la pandémie et que nous avons pris en considération lorsque nous avons examiné la meilleure façon pour le Nouveau-Brunswick d’aller de l’avant, tout en gardant les résidents en santé et en sécurité », a déclaré le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, lors d’une conférence de presse sur Mardi.

Le Nouveau-Brunswick compte maintenant sept cas actifs de COVID-19 dans la province. Le nouveau cas de mardi survient après quatre jours sans nouveau cas signalé. Les autres cas actifs ont été identifiés la semaine dernière, avec deux cas identifiés jeudi et quatre cas identifiés mercredi, tous impliquant des travailleurs étrangers temporaires qui sont arrivés à Moncton et ont immédiatement commencé à s’isoler.

Lundi, 307 tests ont été effectués pour COVID-19. Mardi, un total de 55 379 tests avaient été effectués depuis le début de la pandémie. Parmi ceux-ci, 177 étaient positifs, 168 se sont rétablis et deux personnes sont décédées.

Il n’y a actuellement personne hospitalisé en raison du virus au Nouveau-Brunswick.

CHANGEMENTS DE SANTÉ PUBLIQUE

Bien que le Nouveau-Brunswick reste au niveau de rétablissement «jaune», la santé publique a revu et apporté certains changements aux niveaux d’alerte dans la province en vue d’une éventuelle deuxième vague.

«Pour réduire l’impact d’une autre vague possible de COVID-19, la santé publique a examiné tous les niveaux d’alerte et les mesures associées à la lumière des nouvelles connaissances scientifiques et de l’effet des nombres de contrôle antérieurs au Canada et dans d’autres pays», a déclaré la Dre Jennifer Russell , A déclaré le médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick lors de la conférence de presse de mardi.

Russell a expliqué que trois déclencheurs détermineront les niveaux d’alerte pour l’épidémiologie, la capacité de la santé publique à tester, tracer et isoler les cas de COVID-19 et la capacité des systèmes de santé à faire face aux cas de COVID-19 dans les hôpitaux.

Si l’une de ces trois zones de déclenchement est dépassée, Russell dit que la province reviendra aux niveaux d’alerte précédents.

“Avec le beau temps estival, nous avons assisté à davantage de rassemblements et avons constaté que les gens ne respectent pas toujours les règles. En faisant cela, nous mettons nos concitoyens du Nouveau-Brunswick en danger. Nous devons, et nous pouvons, faire mieux”, a déclaré Higgs.

Russell a également annoncé que les garderies resteront ouvertes quel que soit le scénario en utilisant les directives appropriées.

«Comme toujours, la décision de rester ouverte sera à la discrétion de l’exploitant de la garderie, mais, comme de nombreux autres secteurs, ils ont maintenant une bien meilleure compréhension du COVID-19 et des mesures qui peuvent garder tout le monde en sécurité et en bonne santé», a déclaré Russell.

À compter du lundi 17 août, les espaces publics seront autorisés à réduire la distance physique à un mètre dans les espaces publics avec des sites assis, à condition qu’un masque facial soit porté en tout temps.

Les restaurants et bars seront toujours tenus de pratiquer deux mètres de distance.

Les bulles incluent désormais les soignants formels et informels et les membres de la famille immédiate, y compris les parents, les enfants, les frères et sœurs et les grands-parents.

«Nous ne pensons pas qu’il soit nécessaire de retourner dans un endroit où les familles sont tenues à l’écart les unes des autres pendant de longues périodes, ou où nos plus vulnérables perdent l’accès à leurs aidants en cas de grand besoin», a déclaré Russell.

RÉCUPÉRATION ÉCONOMIQUE

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, a également fait le point sur l’économie du Nouveau-Brunswick lors de la conférence de presse de mardi.

«La situation continuera de s’améliorer tant que tout le monde fera sa part pour maintenir le Nouveau-Brunswick dans la phase jaune, a déclaré Higgs. «En travaillant ensemble, nous pouvons relever les défis qui pourraient survenir si le Nouveau-Brunswick doit faire face à une deuxième phase de ce virus et assurer le bien-être économique et social continu de notre province.

Higgs affirme que l’emploi au Nouveau-Brunswick est à 96,6 pour cent de son niveau d’avant le COVID de février, la reprise la plus complète de toutes les provinces canadiennes à ce jour, selon les statistiques du travail de juillet publiées par Statistique Canada.

Higgs a également souligné un sondage publié le 5 août par la Fédération canadienne des entreprises indépendantes, dans lequel 70 pour cent des entreprises du Nouveau-Brunswick ont ​​déclaré être pleinement ouvertes, comparativement à 63 pour cent au Canada.

Les répondants au sondage de la FCEI ont également déclaré que 40% des entreprises du Nouveau-Brunswick fonctionnent avec des niveaux de dotation habituels, comparativement à seulement 35% au Canada, et que 4% ont un niveau de dotation plus élevé qu’avant la pandémie.

Higgs a également déclaré mardi qu’il n’y avait pas de discussions en cours sur la réouverture des frontières du Nouveau-Brunswick au-delà de la bulle atlantique.

«Je continuerai de parler à mes collègues de l’Atlantique, mais surtout à la santé publique, du caractère raisonnable de cela et du risque / récompense qui en fait partie», a déclaré Higgs.

INFORMATIONS SUR LA CIRCULATION DES VÉHICULES

Le tableau de bord en ligne du Nouveau-Brunswick comprend des renseignements sur la circulation des véhicules qui tentent d’entrer à la frontière du Nouveau-Brunswick.

Lundi, 12 696 véhicules personnels et 3 705 véhicules commerciaux ont tenté de traverser la frontière de la province; 120 véhicules ont été refusés pour un taux de refus de 0,7%.

Dimanche, 13 588 véhicules personnels et 1 645 véhicules commerciaux ont tenté de traverser la frontière de la province; 95 véhicules ont été refusés pour un taux de refus de 0,6%.

.

Previous

Nvidia propose six mois de GeForce Now avec le Battle Pass d’Hyper Scape pour 24,95 $

Hôpital Cibabat Cimahi officiellement fermé, 12 employés positifs de Covid-19, y compris des gestionnaires de l’alimentation et des sages-femmes

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.